Mes instantanés
1 commentaire

Le Cap Ferret lutte contre l’érosion. La Pointe en ordre de bataille pour la prochaine tempête

Février 2014 :  la pointe du Cap Ferret.  Les séquelles de la  tempête de janvier sont encore bien visibles. La mer a accumulé en haut de la plage un enchevêtrement de débris divers, plastiques, filets, bois flottés. les promeneurs s’amusent à rassembler les matériaux, à construire des installations éphémères façon Art Brut.

Art brut à la pointe du cap Ferret. photo Sophie Juby

Art brut à la pointe du cap Ferret.
photo Sophie Juby

Les vents violents de ces derniers jours ont balayé la plage, lui donnant un aspect lunaire et désolé.

Il y a pourtant quelque chose de majestueux, de grandiose dans cette expression de force brute.

la pointe du Cap Ferret. Photo Sophie Juby

la pointe du Cap Ferret Février 2014
Photo Sophie Juby

L’espace est désormais ouvert aux attaques des vagues, les défenses en bois n’offrent plus que de dérisoires remparts aux prochains assauts, inutiles protections rongées par l’érosion marine. On dirait Fort Apache abandonné par ses soldats, l’homme a renoncé à se battre. Seul la digue de Benoit Bartherotte a bien résisté et attend sereinement les prochains coups de butoir des vagues.

la Pointe du ferret 17

La Pointe du Cap Ferret . Dérisoires protections rongées par l’érosion. Photo Sophie Juby

la pointe du Cap Ferret - 2014

Brise-lames à la Pointe du Cap Ferret

La digue de Benoit Bartherotte. Photo Sophie Juby

La digue de Benoit Bartherotte.
Photo Sophie Juby

Un peu plus à l’intérieur du Ferret, la lutte continue, les défenses se sont organisées. Plage du petit tram, une protection temporaire faite de matériaux de démolitions a été mise en place dans l’urgence.

la Pointe du  Cap Ferret

Plage du petit Tram. Protection temporaire Photo Sophie Juby

Plage du Mimbeau, les riverains ont pris la mesure du danger. Les maisons situées en face de la houle ont considérablement renforcé leurs protections. Le perré a été surélevé depuis son angle intérieur jusqu’à la villa Isabelle et de nombreuses maisons ont crée de nouvelles protections devant leur jardin : mur de pierre et même enfouissement de palplanches.

Plage du Mimbeau. Le perré est sur élevé. Photo Sophie Juby

Plage du Mimbeau. Lutte contre l’érosion
Le perré est sur élevé.
Photo Sophie Juby

Le Cap Ferret. Plage du mimbeau. Les riverains organisent la défense des maisons. Photos Sophie Juby

Le Cap Ferret. Plage du mimbeau. Les riverains organisent la défense des maisons.
Photos Sophie Juby

Les gros coefficients vont revenir et avec eux la menace d’une forte houle et de vagues destructrices. Un moyen brutal de vérifier si les nouvelles défenses seront suffisantes pour protéger l’intérieur du Bassin.

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s