Peintres & artistes du bassin, Que Faire au Cap Ferret
Laisser un commentaire

1er salon du livre d’Ares , enfin une manifestation réservée aux écrivains du Bassin

Un article sur des écrivains…

Oups, comment te dire, difficile exercice.

Pourtant, le 1er salon du livre d’Ares qui s’est tenu ce week end mérite un clin d’œil dans ce blog.

Salon du livre d'Ares. Patrick Olaya. Photo sopihe Juby

Salon du livre d’Ares.
Patrick Olaya.
Photo sopihe Juby

L’éditeur Patrick Olaya s’est lancé dans cette aventure avec le soutien de Dominique Pallet adjoint à culture de la mairie d’Arès.

Courageuse initiative de monter un salon en mai. C’était jouer au poker menteur avec la météo. Courageux aussi de porter un projet dans une salle relativement isolée du centre ville et donc privée de l’apport potentiel de visiteurs de passage.

Qu’importe, de nombreux écrivains ont répondu présent et le public est venu en quête d’une jolie dédicace ou d’un court tête à tête, un moment de partage avec un auteur admiré.

Quels auteurs justement ?

Une majorité des écrivains présents sont édités par « Vents Salés », l’organisateur du salon. Tous répondaient aux critères de sélection de Patrick Olaya, à savoir :

o   Avoir publié chez un éditeur un ouvrage dans les douze derniers mois

o   Ecrire en relation avec le Bassin d’Arcachon

o   Ou bien être né ou habiter le bassin

Le roman policier occupait la première place, suivi par les ouvrages historiques sur la région. J’ai remarqué le travail de la SHAA ou Société Historique et Archéologique d’Arcachon et du du Pays de Buch. L’association travaille au recensement, la conservation et la mise en valeur de l’histoire de la région. Elle publie un bulletin trimestriel et participe à de nombreuses manifestations, conférence et visites. Si tu aimes l’histoire et si tu es sensible à l’architecture du bassin, prends le temps de visiter leur site www.shaa.fr et apporte ton soutien à cette équipe de bénévoles par le biais d’une adhésion à l’association.

Mon coup de cœur sera pour un ouvrage plus intimiste « Et tu danses Lou ».

Un témoignage à quatre mains écrit par les parents de Lou, Pom Bessot et Philippe Lefait

On y suit Lou petite fille née trop petite, fragile et différente. Le combat de sa mère, les interrogations de son père et surtout beaucoup d’amour pour une enfant qui grandit, trouve son chemin vers l’autonomie. Tout cela raconté avec pudeur et sans pathos avec le Cap Ferret en pointillé. Lou y séjournera dès deux mois lorsque ses parents viennent se reposer à l’hôtel des Pins. Comme toute les petites filles elle se grisera à chevaucher la moto du manège de Monique avec qui elle développe une belle complicité. Et puis elle y trouvera d’autres visages bienveillants quand elle commencera sa route vers l’autonomie.

Bernard Cazaubon, Antoine Mesnier, Guy Rechenmann Photo Sophie juby

Bernard Cazaubon, Antoine Mesnier, Guy Rechenmann
Photo Sophie juby

Diapositive3 Diapositive4 Diapositive5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s