Que Faire au Cap Ferret
Laisser un commentaire

Sortie Pêche au Cap Ferret avec le Bluefin Tuna

Dimanche 8 juin, huit heures du mat, rendez-vous au port de la vigne pour une partie de pêche au large sur le Bluefin Tuna, un Rodman 1250 de construction espagnole. Propulsé par deux Volvo de 430 Cv, la vedette a de quoi voir venir en cas de mer tourmentée.

Nous serons 10 accompagnés de Thiebault et du capitaine François qui emmène des amateurs depuis maintenant neuf ans. Ce matin, il fait très beau et chaud, une légère brume flotte sur le bassin et nous allons naviguer sous un magnifique ciel de traîne, ultime témoin des violents orages de la veille.

Bluefin Tuna, Cap Ferret, photo sophie Juby

L’embarquement est rapide et facile depuis le ponton flottant. Chacun range ses affaires et s’installe confortablement le temps d’arriver sur site. Le bateau bien équipé pour la croisière possède une cabine spacieuse et bien aménagée.

Pour chacun la sortie du bassin d’Arcachon reste un événement. Franchir les redoutables passes reste le privilège des professionnels et des amateurs avertis. Pour les autres, c’est toujours une certaine émotion.

Cap Sud-Sudouest en direction de la passe Nord, la seule praticable aujourd’hui en raison de l’ensablement de celle du Sud. Nous commençons cette journée par une belle balade sur le bassin. Nous longeons la presqu’ile du Cap Ferret, ce qui laisse le temps d’admirer les villas du bord de mer, le quartier ostréicole, la pointe.

le Cap Ferret, photo sophie juby

Puis nous nous engageons entre le banc du Tourlinguet et le banc d’Arguin. La houle du large rentre alors dans le bassin et même si le bateau passe très bien, la tension monte à mesure que nous avançons dans le chenal, étroit corridor entre les bancs de sable soumis aux courants marins et au flux et reflux quotidien de millions de mètres cube d’eau. De chaque côté du bateau, les vagues se font plus grosses et se brisent sur les hauts fonds.

Une fois les passes franchies, la mer se calme et la navigation reprend des allures de promenade touristique. Le paysage est somptueux, à bâbord défile la dune blonde garnie de pins maritimes alors qu’à tribord c’est la pleine mer.

Nous stoppons assez vite près d’une épave où le capitaine nous propose de tenter une première pêche.

Chacun s’est vu confier une canne capable de remonter des prises de plus de 12kg et équipée d’une ligne dotée de 3 hameçons, un lot de crevettes découpées en morceaux pour appâter et un seau pour y mettre les prises.

Diapositive06

 

Très vite, les habitués de ces sorties montrent leur savoir-faire et remontent régulièrement trois poissons par tentative.

L’ambiance est très calme sur le bateau, chacun est concentré sur sa partie. Au large et moteur arrêté, on entend juste le bruit du clapot et le vague ron-ron d’un bateau qui passe au loin…

 

 

Magique…

Soudain, François donne l’ordre de remonter les lignes. Les yeux sur l’horizon, il a repéré au loin des oiseaux de mer, gage d’un banc de poisson dans les parages. Nous nous déplaçons vers ce nouveau spot. Il est maintenant 11h30 et le soleil commence à cogner. Les hommes ont retiré les sweats, les visages sont plus détendus au fur et à mesure que les seaux se remplissent de poisson. Dans le groupe certains se distinguent, remontant du poisson avec la régularité de métronomes. D’autres, néophytes sont moins chanceux mais s’amusent quand même.

Diapositive05

 

Diapositive03

Seul le cri de « Vive à bord » vient distraire les participants. Ce petit poisson savoureux mais venimeux demande un traitement particulier. La piqûre d’une Vive est très douloureuse et son venin entraine parfois des réactions allergiques chez l’homme allant jusqu’à la paralysie. La Vive possède des épines sur la nageoire dorsale et à la terminaison des ouïes. Sur le Bluefin Tuna, Thiebault se charge de neutraliser le poisson. Aux cris de «  Vive à bord » il se précipite muni d’un marteau en bois, assomme l’animal et l’attrape avec une pince. Ensuite il découpe les épines au ciseau et le poisson rendu inoffensif vient rejoindre ses congénères dans le seau réservé aux prises.

Diapositive04

La pêche est bonne mais personne n’oublie la pause déjeuner et vient le moment sympathique de sortir le casse-croute arrosé d’un bon verre de Bordeaux comme il se doit.

Le temps pour certain de faire une pause et de se lancer dans les histoires de pêche ou de chasse.

Encore un ou deux spots et le capitaine annonce l’imminence du retour.

La navigation s’annonce superbe. Nous suivons la ligne bleue des pins qui habillent la dune côtière et cherchons du regard la pointe du cap Ferret. Les passes seront franchies avec un minimum de 3m de fond la gite est nettement plus forte que ce matin mais la confiance en l’équipage est telle que les esprits sont très détendus. Je dois ajouter que François est un super capitaine, il pilote son bateau à la perfection, surfe la vague et le bateau tangue sans jamais taper.

les passes du bassin d'arcachon

 

Diapositive07François met le Cap au Nord, le long de la côte océane et nous remontons à hauteur du phare du Cap Ferret, histoire de taquiner le bar. Mais la mer est trop calme et ce poisson qui affectionne les eaux agitées ne se montre pas.

Arrive donc le moment de rentrer. Nous faisons demi-tour et longeons la pointe puis la côte du Cap ferret en direction du port de la Vigne. Chaque participant prépare son poisson pour l’emporter à la maison. Les marins nous débarquent au ponton flottant puis s’en vont ancrer le bateau et le préparer pour la prochaine sortie.

Diapositive09

Bluefin Tuna, Photo Sophie Juby

Si l’aventure te tente, tu peux réserver une partie de pêche très facilement. Tu appelles au 06 17 75 53 23 et tu prépares ton projet avec Pierre Dignan, le patron du bateau. D’avril à novembre, il peut t’emmener pour plusieurs type de pêche : au large poissons divers, croisière au thon en saison ou croisière au requin. On peut réserver de une à 10 places, ce qui permet de privatiser le bateau pour une superbe sortie entre copains.

Maintenant tu sais tout. A toi de jouer et pense à réserver à l’avance car en été, le bateau est souvent complet.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s