Que Faire au Cap Ferret
5 commentaires

Spotter Day à la base de Cazaux: immersion totale dans le monde des Fanas de l’aviation

Dimanche 22 juin, 50 000 personnes assistaient au meeting des 100 ans de la base de Cazaux. Une belle démonstration de la popularité de ces show aériens. Ici en Aquitaine, l’aviation c’est dans nos gènes et l’on nourrit une vraie admiration pour ces hommes qui évoluent avec grâce et apparente facilité dans le ciel. Car même les néophytes savent que là haut dans les cockpits, les hommes encaissent, les corps suent sang et eau pendant les démonstrations.

Présenter un avion en meeting c’est comme revenir à la quintessence du pilotage.

L’exercice demande un effort de effort de concentration maximale. Les figures, les trajectoires sont réglées au millimètre, la vitesse de déclenchement des évolutions est précise au 5km/h près C’est l’école de la rigueur, de la précision et de l’humilité.

Meeting Cazaux

 Ce meeting, c’est une belle occasion pour moi d’ouvrir la page avion dans ce blog. Si au Ferret, la mer et les activités nautiques sont omniprésentes, il ne faut pas négliger le ciel ou règne une sympathique activité.

En premier, il y a le Jodel de Joêl Le Souchu qui chaque été passe et repasse en ronronnant au dessus du trait de côte en tirant une bannière vantant les mérites du Casino d’Arcachon ou d’une autre activité commerciale. Ce petit monomoteur, c’est une vraie madeleine de Proust. Son fuselage est familier à tous les amateurs d’avions. Nombreux sont les pilotes qui ont commencé leur formation sur ce sympathique biplace, une machine rustique à train classique qui se pilote aux fesses. Pour nous tous, c’est l’indispensable météorite de nos ciels d’été, le voir et surtout l’entendre, c’est comme un retour en enfance.

Ensuite, sur le bassin, le ciel s’anime d’une activité d’aviation légère. Pour tout pilote amateur, le bassin d’Arcachon reste une des balades favorites. Vue du ciel, le paysage se révèle toujours aussi magique, changeant avec la lumière, les marées et les saisons. Avec le terrain en herbe d’Andernos et celui bien équipé d’Arcachon, les avions de passage sont nombreux l’été.

Une des particularités de cette activité, c’est qu’elle se déroule à basse altitude, en dessous de 1 000 pieds sol. En l’air, si les cheminements ne sont pas visibles, il existe bel et bien une réglementation.  Sur le bassin, nous sommes en dessous de la zone de Cazaux. Alors, pour ne pas gêner l’activité militaire, les pilotes amateurs restent à basse altitude.

Cela nous ramène tout naturellement à Cazaux. Et oui la base aérienne est complètement inscrite dans notre univers. A la vue, rien ne permet de dire qu’une intense activité règne tout près de nous, mais les habitants du bassin connaissent bien le bruit strident des turbines et tous nous sommes habitués au passage des chasseurs qui naviguant par deux viennent jouer dans le ciel du Ferret.

Les militaires sont installés dans une vaste base, de 5700 hectares, située juste derrière la dune du Pyla. L’activité est très importante, la base est spécialisée depuis l’origine en tir aérien et en formation opérationnelle des pilotes. Là-bas arrivent des pilotes en phase de professionnalisation. Dotés de solides compétences en pilotage acquises sur d’autres terrains, ils vont apprendre à mener à bien leurs missions de combat. La BA 120 accueille aussi des militaires étrangers, en particulier un détachement du 150th Squadron of Singapore qui s’entraine en France depuis de 1998 sur le super Skyhawk. Les Belges eux sont présents depuis 2004 au sein de L’AJeTS ou Advanced Jet Training School.

Chaque année, la base organise un magnifique meeting, et 2014 s’annonçait comme une année exceptionnelle en raison des 80 ans de l’armée de l’air et des 100 ans de la base.

J’ai choisi de te montrer la fête sous l’angle très particulier du Spotter Day. Pour moi, impossible de rater ce rendez-vous des passionnés, photographes et fous d’aviation au point de passer des journées entière sous un soleil brûlant pour rapporter l’Image et compléter leur collection d’avions mythiques.

spotter day Cazaux

On a tout partagé : les 35° sous le soleil, les vapeurs de kérosène qui irritent les narines, les hurlements des turbines qui explosent nos oreilles et le souffle des hélicoptères qui soulève la poussière des herbes sèches.

Mais on s’est raconté plein d’histoires de pilotes de génie et de machines d’exception, on a partagé des moments d’émotion aux souvenirs de présentations mythiques et on s’est souvenu de ceux que la passion a dévorés et qui ont disparu trop vite.

On a goûté le bonheur d’être sur la base avant le jour J. Il y régnait comme un air de Pearl Harbour avant l’attaque. Beaucoup de mouvement annonçant un future intense activité et puis les prémices de la fête. La sono, installée pour le grand jour diffusait des airs doucement démodés, des pilotes rejoignant nonchalamment leur poste en vélo.

On a assisté à de jolis moments de partage et d’émotion à l’arrivée des pilotes confirmés. Toujours accueillis par des pilotes en formation, avide d’un contact avec leur ainés mais toujours très respectueux dans leur attitude et leur propos.

Pilotes RAF a Cazaux, photo sophie juby

 

Diapositive06

Enfin, on a shooté, shooté des avions en statique, des aviateurs descendant de leur machines, les yeux encore brillants du bonheur d’avoir volé, des avions en dynamique, des warbirds, des machines ; On a assisté le cœur battant a une mission de récupération en zone ennemie.

Et puis on est rentré en espérant avoir dans la boîte quelques belles images.

Alors voilà, pour mes nouveaux copains et surtout pour toi, voici quelques photos de cette belle journée.

Pilotes RAF à Cazaux, Photo Sophie Juby Solo Rafale à Cazaux, photo Sophie JubyPilotes patrouille de france à Cazaux, photo Sopihe juby Diapositive07

flamant 311 intérieur, photo sopihe Juby Diapositive09 Diapositive10 Diapositive12 Diapositive13 Diapositive14

Diapositive15

 

Publicités

5 commentaires

  1. Pingback: 100 ans et 80 ans, ça se fête… dans les airs ! | Du côté du Teich

  2. Merci pour ton beau reportage.
    Malgré une certaine nostalgie (et pas mal de scrupules !), je n’ai pas eu la « force » de retourner à Cazaux pour cet événement.
    Je n’ose pas rebloguer ton article car la nouvelle présentation WP est un copié-collé intégral, mais j’ajoute un lien à ma très succincte présentation du sujet !
    Bonne journée. 🙂

    J'aime

    • Merci!!!
      Et trop dommage pour Cazaux. Tu aurais du y aller. Belles machines, plein de pilotes !!! Une très belle journée .

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s