Mes instantanés
Laisser un commentaire

Une journée au Ferret: ma liste de lecture

Les matins de grande forme, je te recommande un petit déjeuner light sur une belle terrasse avec vue accompagnée de sa nourriture intellectuelle. Pourquoi pas deux œufs coque, une orange pressée et le Piketty.

Diapositive1 Diapositive2

T’as juste un an de retard, Capital est sorti en septembre 2013. Son succès va croissant : 100 000 exemplaires en français, 500 000 en langue anglaise pour le nouveau gourou des politiciens branchés. Pas de honte à prendre le train en marche.

Le sujet : Dynamique historique de la répartition des richesses entre capital et travail et structure des classes sociales. Etude très documentée de l’évolution des inégalités. Tendance à la réduction ou au contraire concentration des richesses dans les mains des nantis ? Tendances du capitalisme mondial et solutions pour plus de justice sociale.

Voilà c’est fait. Pas vraiment indigeste. Un langage accessible au plus grand nombre. Mais surtout un excellent topic pour les diners en ville. Tu pourras ensuite laisser le livre sur la table du salon tel un trophée. Tu vas te créer une belle image d’intello branché. Ne crains pas les éventuelles questions, la probabilité de te trouver face à de réels lecteurs est très faible. En plus l’auteur déculpabilise les moins motivés. Il résume l’ouvrage dans l’introduction et suggère de zapper la première partie « revenu et capital », juste une leçon contenant certaines notions fondamentales bien connues. Je serais plus directe : lis l’introduction donnant le résumé du livre et passe tout de suite à la dernière partie page 751 « Réguler le capital au XXI siècle ». Sinon, tu vas direct à la conclusion page 941. Et hop ça c’est fait ! De toute façon t’es pas le ministre du budget, ni étudiant en économie alors t’as pas besoin d’approfondir.

 

Sur la plage, à Arguin, place à la vraie littérature. Je te propose « Little Beach Street Bakery » de Jenny Colgan, à dévorer avec gourmandise.

Diapositive3 Diapositive4

En premier il y a la couverture bleu et rose. Le titre écrit en rose en lettres glossy, comme sorti d’un nail bar. Ensuite l’histoire très Disneyworld d’une trentenaire fuyant la faillite de son entreprise et de son couple en se réfugiant sur une île isolée style le Ferret avant la mode. Dans un abandon jubilatoire, la fille de la ville se donnera au pêcheur bien rustique mais aux yeux couleurs océan et à la musculature de surfer. Sa bestfriend née sur stilettos de 10 cm attrapera le Mark Zuckerberg du moment lui aussi réfugié sur cette île pas si déserte que cela. Notre héroïne transformera sa passion pour le pain en successfull business story.

Last but not least, elle craquera pour un américain au passé de top executive venu consoler une peine de cœur en élevant des abeilles.

Trop chou tout ça !!!

Top du top c’est en anglais, de quoi te la péter grave devant ton entourage. Quand junior rentrera de son séjour linguistique, tu pourras au moins partager un concept avec lui : hangover !!! Je te laisse chercher si tu ne connais pas. Juste un indice, même les filles peuvent se lâcher.

 

Pour bien terminer la journée, rien de mieux qu’un apéro polar en sirotant un mojito au bord d’une jolie piscine.

I am pilgrim de Terry Hayes sera mon dernier choix, en VO bien sur. Premier roman du scénariste anglais de Mad Max 2, l’histoire démarre bien fort par un bon gros meurtre : une fille égorgée flottant nue dans une baignoire d’acide les dents arrachés pour empêcher toute identification.

Diapositive5

Le héros, formé dans les services ultra secret américain va nous emmener très loin. Une plongée dans le monde des super agents. Pour pimenter le tout, le killer serait une femme. Waouh, J’adôôre.

C’est si bon que tu peux le ressortir au dessert. Sympa de lécher ta cuillère trempée dans le cubique cacaoté multitextures en lisant le descriptif de la scène de crime. Pour ne pas trop subir la pression, déconstruit méthodiquement le cube et croque le face par face .

Diapositive6

 

Que dire de la fin de journée. Normalement cela doit aller tout seul, pas besoin de manuel.

En cas d’insomnie, je te conseille de reprendre le Piketty parce que d’accord c’est facile à lire mais en fait c’est plutôt chiant, répétitif et scolaire. Alors moi, la nuit dix pages et dodo…

Diapositive7

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s