Mois: novembre 2014

La bonite de Saint Jean de Luz selon Sven Chartier

Le Saturne 75002 Paris. Décor contemporain, minimaliste à la suédoise, matériaux naturel : table & chaises en bois blond, vaisselle de grès, et pain rustique à la farine de châtaigne servi en corbeille de lin brut. Une proposition de menu unique en six plats, une jolie carte des vins. Belle clientèle trendy, des barbus au look casual, des étrangers à la découverte du Paris gastronomique, des copines en soirée d’anniversaire et quelques hommes d’affaires. Une cuisine de saison, très poisson : huître, bonite, bar comme télétransportés du Cap Ferret !!! Des produits bruts peu travaillés, des légumes oubliés, des herbes en gelée, en friture ou en crème. Le chef a servi une huître, billes de poire sous une gelée de cresson & radis daikon comme une raviole, la bonite de Jean de Luz, jaune d’œuf basse température & ses trompettes de la mort frites, un bar de ligne, poireaux crayon, moules & fleur de capucine, une poularde de la Sarthe purée de butternut à la moutarde ancienne & crosnes, une glace au yaourt & crémeux au persil …

Soirée dédicace pour les chefs du Bassin et la bande des AFAMES

Joyeuse bousculade lors de la présentation du livre le Foie Gras par le collectif des AFAMES* ce lundi trois novembre. La caserne Niels n’a pas résisté longtemps à l’assaut d’une armée de fans enthousiastes. La soirée débutait à 19H30 et dès 20H15 certains chefs se trouvaient déjà à cours de munitions pour regarnir les plateaux de dégustation offerts aux nombreux amateurs. Même pas le temps de faire les photos !!! Si je te donne le scénario, tu veux bien refaire le film : Le décor : l’espace Darwin, l’espace de travail collaboratif de Bordeaux. Bien vu pour présenter un ouvrage collectif. La star de la soirée : le Foie Gras en cromesquis, en mousse, en verrine ou en sucette, au naturel, aux pommes, à la mangue ou au chocolat. Les tableaux : Sur une gelée de cacao, mousse de foie mariné aux épices, Passavant & chocolat Guarana. Crumble noisettes & amandes on the top – Jean-Luc Beaufils Sucette de foie gras raisiné aux arômes de pomme, poire &gingembre – Pierrick Célibert Flan de foie gras, confiture d’oignon & gingembre, graine …

Fred : Bistrot canaille pour bobos Gourmets

Une adresse inattendue pour un chef étoilé, Fred place de la Victoire à Bordeaux le nouveau restaurant de Frédéric Coiffé nous transporte dans le Bordeaux étudiant. Pour déjeuner ou commencer la soirée, tu vas adorer t’encanailler loin du trop bourgeois centre ville. Ici on est proche du marché des capucins et de sa vie cosmopolite, en plein cœur de la vie nocturne. Le restaurant anciennement la Cassolette porte les couleurs de Fred et du sud-ouest depuis mi-septembre. Le chef s’installe chez lui après dix ans aux commandes des cuisines du Pullman de Bordeaux Lac entrainant avec lui Emmanuelle son second en cuisine depuis six ans. Pour animer la salle, il a facilement convaincu Betty qui travaillait avec lui au casino de Bordeaux. La carte fait la part belle au produit et aux producteurs, sa cuisine s’inspire du passé, comme un air d’enfance remasterisé pour sonner 2014. Les fans du pays basque se retrouveront dans l’Axoa de veau, la morue « doux souvenir d’enfance » ou les encornets poêlés. Mais il serait réducteur de limiter Fred à une cuisine …

Soiree ice bucket challenge, alliance de l’engagement et de la gastronomie.

Se jeter un seau d’eau sur la tête, hurler de saisissement et le filmer, une scène assez banale cet été au Ferret. Au banc d’Arguin sur la dune du Pyla et surtout sur Facebook, on a pleuré de rire en regardant les copains se doucher à l’eau glacée. J’ai encore les larmes au yeux à l’évocation de la vidéo du chef Christophe Girardot en marinière et bonnet à pompon recevant stoïquement non pas un mais trois seaux, trop trop drôle. Jeu imbécile ? Pas forcement puisque en relevant le défi le valeureux concurrent refile la patate chaude à trois copains et perpétue la chaine. En plus le défi idiot s’associe d’une promesse de don au profit de la lutte contre La sclérose latérale amyotrophique (SLA), également appelée maladie de Charcot, une maladie neurodégénérative qui provoque une paralysie progressive de l’ensemble de la musculature squelettique et des membres. Le challenge a déjà rapporté 115 millions de Dollars, une jolie somme pour accélérer les programmes de recherche. Alors quand Joël Dupuch est nominé par Bernard Montblanc pour un …

31 octobre chez Garopapilles, le menu, les photos.

Fidèle à sa vision d’une cuisine de produits de saison, Tanguy Laviale met au menu du jour les coquilles Saint jacques de Normandie aujourd’hui en pleine période autorisée de pêche. Il les couche sur un lit de potimarron, l’incontournable des cartes de l’automne dont la belle couleur orange amuse en ce 31 octobre fête d’Halloween. Au menu encore, Tanguy propose le cèpe en deux façons poêlé et en carpaccio et toujours en fil conducteur les herbes aromatiques du jardin, l’ultime raffinement de ses assiettes. A partir de ces beaux produits, Tanguy travaille en cuisson minute. Ce parti pris permet grâce au déglaçage des sucs de cuisson d’en recueillir tous les arômes pour composer soit une émulsion soit un léger nappage, la touche finale de ses créations. Si tu as lu mon article: https://lecapferretdesophiejuby.wordpress.com/2014/07/29/restaurant-garopapilles-bordeaux-la-cuisine-aux-herbes-aromatiques-de-tanguy-laviale/ , tu sais déjà que le menu unique change chaque jour. Pas de carte imprimée, pas de prompteur pour servir de support aux présentations en salle. J’en profite donc pour faire un petit clin d’œil à Antoine qui officie en salle. Antoine, …