Mois: janvier 2015

Marie Lou : 88 ans dont 66 années passées au village ostréicole de L’Herbe.

Marie-Lou habite le village de l’herbe, une maison typique en pin nommée Gitania. Je la rencontre dans sa cabane aux belles proportions : une cuisine, une salle à manger et trois chambres. Dans cet univers très simple, assises autour de la table recouverte de sa toile cirée, nous allons évoquer ces 66 années, une vie à raconter doucement. Marie-lou se livre petit à petit, beaucoup de pudeur et de retenue dans son témoignage. J’écoute, partage L’émotion, la tendresse aussi au souvenir des disparus, ses frères, son mari. C’est lui qui a peint le logo Gitanes sur le fronton de la cabane. Les souvenirs sont intacts, Les yeux de Marilou pétillent, le fou rire la gagne quand elle nous raconte sa vie de jeune fille. Déjà, son surnom Marie-lou, un cadeau d’un premier amoureux. Bien sûr son mari a su, dit-elle en riant. Cet amoureux là c’était du passé quand j’ai connu Dédé. Née dans les landes à Montségur, Marie-Lou trouve un travail à Bordeaux au service d’un marchand de meubles. Le week-end & les vacances, elle …

http://wp.me/p1xv6R-T6

Balade au dessus du Bassin

Naviguer, surfer même en hiver, sur le bassin tout est possible si tu intègres la troisième dimension. L’eau est notre élément, le ciel son miroir, son double. Voler c’est combiner le surf, la glisse sur l’air et la navigation. Dans les airs ou sur la mer, les bases de la navigation se ressemblent, les instruments similaires : une carte détaillée du relief, une boussole, une montre et une règle. Les puristes pilotent à la main et se limitent à ce process, l’avionique, le glass cockpit ne sont qu’accessoires superflus.Si tu aimes les sensations fortes tente l’expérience, découvre le bassin vu d’en haut, baptême possible avec l’aéroclub d’Andernos. C’est toujours une super expérience que de monter dans un avion de club, un vrai flashback sur les débuts de l’aviation. Le meilleur moment, la mise en puissance et le décollage gaz à fond pour arracher la machine du sol. Très vite tu atteins les 1000ft plafond de vol chez nous en raison de la zone militaire de Cazaux et petit virage pour rejoindre le bassin. En l’air par …

2015 mois par mois.

Noël au ferret, c’était bon, posé, au calme. Non vraiment, c’était chouette. Les balades à la pointe, les poursuites en VTT sur la piste cyclable, les cadeaux, les pia-pia de filles dans la salle de bain, les grandes tablées et même les fights avec Doudou au sujet de sa mère. Avec Charlotte, tu sais ma cousine parisienne, on s’est vraiment retrouvé. Le soir, on filait dans son lit refaire le monde. Deux blondes + Deux verres de Pessac + un peu le sum du temps qui passe = puissantes réflexions. Je te fais court : aujourd’hui belle et blonde et demain toute fanée comme le bouquet de mamie au lendemain du réveillon ? No Way !!! On a passé des heures à s’échanger nos trucs pour rester au top. Charlotte en a même fait un tableau Excel. L’idée, c’est un item par mois, histoire de bosser à fond le sujet puis de passer à l’étape suivante. Si tu veux on partage.