Mois: juin 2015

C’est l’été. Mon tuto pour perdre les derniers kilos !

  Si tu es très loin de ton objectif maillot. Régime carottes râpées, beefsteak haché à tous les repas sauf le petit déjeuner, céréales. Pas glamour mais efficace.   Si ton job c’est juste de perdre le joli petit ventre qui lui sert d’oreiller, c’est plus cool. Le matin : des graines, des fruits secs, des céréales et une tasse de thé Le midi : des crudités & un tartare de poisson Le soir : des légumes et une viande grillée Easy ! Enfin Easy, on se comprend. No apéro No Resto Ni gourmandises ni autres bonbons de chocolat Tu me suis ? Allez on se bouge !

Message personnel : Dis-moi oui à la pointe.

Je t’aime. Je veux faire ma vie avec toi. Epouse-moi. Sylvia aime Pascal. Comment lui dire ? Comment oser lui parler ? Trouver un site unique, magique. Un lieu émouvant, brutal & fragile.Dimanche à la pointe du Cap Ferret Sylvia a trouvé les mots. Les copains les entourent mais les amoureux sont seuls au monde, au bout du monde. Ils sont magnifiques. Et soudain, le ronronnement familier d’un petit Jodel.L’avion tire une banderole, un message dans le ciel : Listen to your heart et dis-moi oui. Il a dit oui d’une petite voix en essuyant sa joue. Séquence émotion. J’ai vu des larmes de joie, des sourires, des baisers, des embrassades. On a fait des photos : Sylvia, Pascal et les copains.   Et je suis repartie Françoise Hardy dans le casque Je devrais vous parler, Je devrais arriver Où je devrais dormir J’ai peur que tu sois sourd J’ai peur que tu sois lâche J’ai peur d’être indiscrète Je ne peux pas vous dire que je t’aime peut-être   Mais si tu crois un jour que tu m’aimes Ne crois pas que tes …

New : Cocotte, une adresse pour bruncher comme à Brooklyn

Attention Cocotte a changé. Ludovic, un passionné de cuisine a repris le restaurant sous le nom du Caillebotis. Nouvelle équipe, nouvelle formule. on oublie le brunch Coraline la parisienne a transformé L’hôtel-restaurant l’O d’Ici en QG pour hipsters à la barbe généreuse. La nouvelle déco style recyclerie donne au lieu un air de Brooklyn, où de Shoreditch, East London. Ouvert en non-stop, Cocotte propose un petit déjeuner de 8 à 10H, un déjeuner à midi et le soir une cuisine style finger food. Tout est frais & fait maison, même le pain, par la jeune chef Alicia. J’ai envie de te raconter l’histoire version Sophie Juby, un rien mytho. Coraline, travaille dans la communication, tout comme son magnifique fiancé Thomas. Ils partagent un 30m2 dans le marais, bossent comme des fous et adorent sortir dans les petits restos branchés de leur quartier. Mais bim bam boum Thomas se lasse et papillonne. Notre héroïne prend la nouvelle comme la chute du mur du Berlin : inimaginable mais pourtant bien vraie. Telle une Ossie déboussolé par un monde …

Le marché du Ferret ouvre tous les jours du 20 juin au 20 septembre : c’est chouette !

A toi les Libertys de chez Popie’s, les tuniques de Miss Anaïs, les sacs de Promenons-nous, les bijoux d’Emelyne et la vaisselle colorée de Casa Lola. Une vraie journée au Ferret commence par une virée au marché. Rien ne remplace le plaisir de rechercher la tunique trendy, l’indispensable crop top ou le short qui te fait des fesses à la JLo. Je n’oublie pas la pause café avec les copines à la terrasse de chez Lemoine, le second meilleur moment de la journée. Je me répète, Le Cap Ferret vit au rythme de son marché, le nombril de notre petite planète. N’oublie pas que nous habitons une commune composée de dix villages implantés le long du bassin sur plus de vingt kilomètres. La mairie se trouve à l’entrée de la presqu’île à Lège et le Cap Ferret à l’opposé, à la pointe. Cet éloignement ne favorise pas l ‘émergence d’un centre ville. Par défaut le marché joue ce rôle dans notre mini monde. Le 20 juin marque le début des ouvertures quotidiennes; hors saison les commerçants ne …

Juin au Pinasse Café : longues soirées, ambiance cool & cuisine bistro de la mer.

Pinasse café, c’est une authentique villa arcachonnaise transformée en un restaurant trendy doté d’une terrasse côté bassin et d’une stupéfiante vue sur la dune du Pilat. Le Cap ferret ne compte que trois restaurants vue bassin : Chez Hortense, Pinasse Café et l’Escale. Les deux derniers, mitoyens sont postés en vigie au débouché du débarcadère. Tu imagines le spot : le débarcadère, la vie en continu avec le ballet des navettes maritimes venant d’Arcachon, les retrouvailles, les séparations et la vue à croire que Dieu existe tellement c’est beau. Le site attire et la gentillesse d’alexandra te retient. Avec son mari Laurent Tournier, Alexandra a construit le Pinasse café comme un lieu chic et décontracté où l’on mange les pieds dans l’eau. Ils forment un couple lumineux, complice et chaleureux. Ils t’accueillent avec un immense sourire, un peu comme des voisins sympathiques presque en copains. Je les crois même capable de dérider un bataillon de garde-frontières nord-coréens. Pour une belle soirée, réserve une table au second service de 21H30. Tu viens un peu en avance ; commande un …

Arguin en juin : ni stars, ni paillettes. Juste du sable, des oyats et de l’eau.

Juin, le mois idéal pour profiter du banc d’Arguin. A peine vingt bateaux au mouillage dimanche dernier. Des pêcheurs, des amoureux, des copains venus pour un des premiers pique-niques de la saison. J’adore écouter les exclamations à l’arrivée. On n’est pas bien là. Mais on est où ? Regarde cette eau, la plage ! Arguin, on aime et on aimerait bien le garder ainsi, c’est notre paradis à nous, la quintessence du Cap Ferret avec une façade calme côté bassin en face de la dune du Pilat et un visage tumultueux côté océan. Une petite planète comme dirait Saint Ex. Hors saison, viens en duo, fais marcher tous tes sens. Ouvre les yeux en grand pendant la traversée en bateau. Longe la côte du Cap Ferret et découvre les villages ostréicoles vus de l’eau. Attention à la navigation à marée basse dans le bassin, de nombreux bancs de sable coupent le bassin en deux, tu dois passer entre. Echoue le bateau dans l’anse principale du banc de sable, éloigné des autres embarcations. Savoure la brûlure du sable sous …