Que Faire au Cap Ferret
Laisser un commentaire

Vacances de Février, vent, ciel gris et jeux vidéos

Dès le samedi, la maison prend un rythme vacances. Les filles se lèvent tard, grignotent un bol de céréales sans lâcher leur Smartphone, My Talking Tom où Facebook selon l’humeur. Les garçons émergent pour le déjeuner, dévorent d’énormes assiettes de pâtes sans échanger trois mots. L’après-midi,  devant la télén jeu en ligne non stop, c’est la guerre.

Comment les blâmer,  le mois de février c’est mortel, du gris, du froid, de la pluie, le vent du nord en rafales glacées. Le Footing, les balades, c’est mort. pas de shopping tour, tout est fermé. Congés annuels, travaux d’inter-saison. Le Cap Ferret en février c’est le monde en mode post catastrophe : la vie en total gris, no life.

_DSC4129

_DSC4135

Marie, sa sœur et sa cousine se réfugient en cuisine, décidées à laisser un peu de champ aux ados pour gagner la paix. Trois jours à ce rythme et elles craquent. Le jeudi, Marie déclare la journée digital free. No connexion, no wifi, pas de jeu en ligne, pas de consoles. Les garçons hurlent, les filles gémissent, les mères attendent de voir qui va céder.

  • Marie, s’il te plaît. Juste une heure. Remet le Wifi. J’ai plein de trucs à faire en ligne.
  • Non, ma chérie. Pas aujourd’hui. Demain, si tu veux.
  • Maman, t’es relou. Tu nous gaves avec ton digital détox. Encore une idée de tes copines parisiennes. Tu nous remets le Wifi s’te plaît. Là tout de suite.
  • Non mon chéri. Pas aujourd’hui.
  • Ok et on fait quoi alors ?
  • Je ne sais pas. On a le plein de jeux de cartes, de jeux de société. Si vous commenciez une partie de Jungle speed.
  • Jungle speed ? Maman, on n’a plus dix ans !
  • Et alors ? Même à votre âge ça peut être drôle.

 

  • C’est quoi le jungle speed ?
  • Tu connais pas Laura ? C’est un jeu de cartes.
  • Montre
  • Ok, je vais les chercher.

 

  • Bon, Antoine et Maxime, vous connaissez. les filles, je vous explique. J’ai 80 Cartes illustrées de formes géométriques. Je distribue tout entre les joueurs. Le premier à se débarrasser de toutes ses cartes gagne la partie.
  • Et ce truc en bois, c’est quoi ?
  • Un Totem. Je vais le placer au milieu de nous. Je continue. Les règles sont ultra simples. Je pose une carte devant moi. Puis c’est ton tour. On va en suivant. Si tu poses une carte identique à la mienne, il faut ramasser le totem. Si c’est moi, tu prends le paquet des cartes retournées. Si c’est toi, je prends les cartes. OK !
  • Facile !
  • Sauf que si tu as mal vu, si tu te trompes, tu ramasses tout le paquet. Les formes sont assez stranges, tu les confonds facilement. Si t’es pas concentré, tu te plantes.
  • Ok, compris. On commence ?
  • C’est parti. Maman t’es contente ?
  • Oui Tommy. Fais un effort. Tu verras. Une journée sans console, c’est cool !

 

L’après-midi passe très vite. Les enfants se prennent au jeu. Ils crient. Tapent sur la table. Ce jeu, c’est un bon défouloir. En fin de journée, ils se lassent. Le baromètre n’annonce pas la pluie. Marie les bouscule de nouveau._DSC4194

  • Allez les mômes, on va profiter d’un rayon de soleil pour sortir. On va à la pointe.
  • Mais maman, t’as vraiment décidé de nous faire ch… aujourd’hui.
  • Tommy, tu surveilles ton langage et tu ne discutes pas. Vous allez voir avec le vent, la pointe c’est impressionnant.

 

  • Les filles, Marie a raison. Mettez des vêtements chauds. On sort.
  • Ohlala, les mamans, vous êtes à fond aujourd’hui.

 

Les enfants râlent, renâclent mais s’exécutent. Marie promet des crèpes en rentrant et jure que ce sera la seule promenade des vacances. Une demi-heure plus tard, la bande est enfin prête, en mode total Aigle, parka marine et bottes plastiques au pied. Ils rejoignent la pointe à travers les quarante quatre hectares. Ils avancent en ligne, regroupés par âge. Ils se séparent souvent pour éviter les immenses flaques d’eau. Les pluies diluviennes ont transformé les chemins en parcours de cross.

A la pointe, le spectacle est saisissant. Les vagues se croisent, cassent et viennent ronger la plage. Le vent cingle et dessine un paysage lunaire. L’écume se concentre en improbable mousse. Ils progressent difficilement en rejoignant les blockhaus.la pointe du Cap Ferret

DSC_0103

Marie leur crie :

  • Mettez-vous à l’abri derrière les blockhaus, au calme et Respirez ! Les embruns, l’air chargé en iode.
  • Génial ta balade. On fait le plein de sable surtout.
  • Oh, vous êtes vraiment pas drôle. Retourne-toi, c’est juste magique. Le vent te porte, le sable vole devant toi.
  • Cool !
  • Cette vue dégagée sur la dune du Pyla, le ciel de traîne, la luminosité.
  • Bon, maman, on rentre !
  • Tommy, t’es vraiment insensible ! Moi j’adore !

 

  • Marie, il a raison. C’est peut être très beau, mais on se gèle. Le vent pince.
  • Ok, vous avez gagné. Allez move, move, on rentre.

 

Le retour se fait en silence. L’air du large a bien calmé tout le monde. A la villa, ils se débarrassent de leurs bottes et parkas. Tommy fait un feu de pines. Marie et Julie se lancent dans une tournée de crêpes accompagnée de thé brûlant et de chocolat chaud. Les ados sont contents. La cote des mamans remonte.

Le soir Marie organise son faux pique-nique aussi incontournable que le barbecue de l’été._DSC4171

Elle pose tout sur la table des huîtres, une miche de pain dodue, des salades composées, un énorme plat de pâtes, une belle assiette de fromage, une tarte aux pommes et une bonne bouteille de Bordeaux. Adieu l’équilibre alimentaire, le bien manger et le régime veggie. Chacun se sert comme il veut, quitte la table sans rien demander. Les vacances tout simplement.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s