Mes instantanés
Laisser un commentaire

Septembre au Cap Ferret

Septembre commence toujours comme un mois d’août : météo californienne, vents doux, humeurs lascives. La première quinzaine, le Ferret conserve son air de vacances. Le marché encore quotidien attire une clientèle de vacanciers tardifs : des étudiants en attente de rentrée universitaire, des jeunes parents et leur bébé de l’année. Tous profitent de la plage. Les filles exhibent leur corps bronzé couleur caramel beurre salé, juste habillées de crop top et minishort. les garçons, façon hipster, arborent le cheveu en désordre et s’habillent de bermuda et tongs. La presqu’île reste un îlot de coolitude, d’absolue nonchalance._DSC0058

Que faire ? Nager, profiter de l’océan aux eaux encore tempérées, courir sur le sentier de l’abécédaire, s’initier au stand up paddle et pourquoi pas faire comme maman un album de vacances. Tu refais le film de l’été, tu fais défiler les photos sur l’ordinateur et tu choisis les concentrés de petits bonheurs, les jolis paysages, les beaux bateaux.

_DSC0197 _DSC3774

_DSC0218

L’idée n’est pas de tout imprimer. Tu tries, tu jettes les journées au goût amer comme les derniers bracelets de plage, inutiles liens à ton poignet.Tu te rappelles les moments forts. Tu retournes avec bienveillance sur le mois écoulé. Tu imagines une page Facebook XXL où tu ne publierais que le glamour, le sexy. Tu commences facile les selfies, ces shoots de plaisir à partager.

Le banal, le moche, le superficiel, no way. les sourires, les jolies tables, les belles soirées, tu gardes. Et celle-là, le jour ou chéri a parié de grimper en haut de la dune du Pilat en moins de cinq minutes. A l’arrivée, il soufflait, il pleurait, exténué. Quel enfant ! Les photos de la soirée chez les Pilet, vous étions si beaux, bronzés, détendus et un peu ivres. Le premier tatouage de junior, comme un bateau de papier. si petit et pourtant un vrai défi à ton autorité vacillante de maman.

IMG_2737

 

 Tu fermes les yeux, Tu te laisses aller. Les souvenirs ressurgissent, les bruits, les odeurs, les émotions. Tu entends les différents bruits de l’eau, l’océan, le ressac, le bassin; tu revis les animations de l’été, le bruit des moteurs de bateau, celui du Jodel dans le ciel qui tire sa banderole le long de la plage. Viennent les rires des enfants bousculés par les vagues, les parties de raquettes sur la plage, les cris des joueurs de Dobble, la playlist de leurs soirées. Tu te rappelle les senteurs de l’été, la sève des pins chauffés au soleil, l’odeur fade des algues du bassin, la crème solaire parfumée coco, le brûlé du barbecue.

_DSC0135

Du barbecue, tu glisses aux souvenirs de la tribu à Arguin, des soirées spritz entre amis, des fous rires entre cousines, des diners qui s’éternisent et de la lune rousse qu’on observait depuis la plage de la pointe. N’hésite pas à soulever le voile de pudeur. Revis les siestes coquines, les câlins dans les dunes, le désir enfin assumé, les nuits trop courtes.

_DSC5197

_DSC4612

Waouh ! Que d’émotions dans ces images ! Ne te laisse pas submerger. Tu dois avancer.

 

Tu organises tes clichés et réalises un book avec l’appli photobox. L’album terminé, sélectionne les pépites, stocke les photos doudou dans ton portable. Il suffira d’une terrasse au soleil, d’un ciel trop bleu et d’un regard trop brillant pour rouvrir la boîte à souvenirs.

 

 

Cette entrée a été publiée dans : Mes instantanés

par

Je suis du Cap ferret et de Bordeaux. Je veux voir le Cap Ferret avec les yeux de Candide. "tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s