où manger au Ferret
Laisser un commentaire

Pain Paulin, Boulangerie résolument bio de Petit Piquey

Ouverte depuis le 23 avril, la nouvelle boulangerie de Petit Piquey redonne au pain noblesse et caractère. Dans un décor résolument minimaliste, Paulin Leuridan et son équipe t’accueillent tout en continuant à travailler devant toi au façonnage de belles miches dodues ou à la double baguette, La dobble. Ils s’arrêtent un moment pour expliquer, échanger autour du pain, la star de la boutique.

Ils racontent la passion, l’apprentissage à l’Ecole Internationale de Boulangerie. Ils parlent aussi de l’engagement, de la volonté de faire un beau et bon travail d’artisan à l’instar de leur mentor Thomas Teffri-Chambelland.

Comme lui, ils ne travaillent que les farines bio du Moulin Pichard souvent en associant seigle et blé au levain naturel. Ils fabriquent tout sur place, sans achat externe, sans congélation, Paulin Leuridan a donc fait le choix de se limiter aux pains à la coupe et propose en complément une courte gamme de douceur. Avec la brioche à partager ou le mi-cuît sans gluten, il ne cherche pas la rentabilité mais bien le plaisir de ses clients. Partage et passion sont bien au cœur d’un projet, d’un choix de vie dont je laisse Paul nous en raconter les fondements. Je reprends son texte, je ne pourrais mieux écrire.


Ce n’est pas un rêve fou, ni une crise subite de la trentaine, c’est un projet de vie, amorcé depuisbientôt 10 ans. Pour cela, j’ai tout quitté, notamment le monde de la finance pour une vie de boulanger. Aujourd’hui, je souhaite me réaliser, à travers l’artisanat au sens le plus noble du terme. Travailler des produits vivants, authentiques, sans filtres, exigeant rigueur, technique et attention de tous les instants. Être un artisan et y consacrer sa vie. Être dans l’instant présent de jour comme de nuit (en essayant tout de même de dormir un peu…). Et surtout offrir un bon produit, démocratique : du pain, à l’ouvrier comme au plus fortuné, aux fidèles, aux passants, aux amoureux et parfois aux grincheux en espérant les rendre heureux. Garder la motivation de se remettre chaque jour en question pour s’améliorer, vous surprendre, vous faire plaisir en retrouvant le goût du pain au levain naturel.

Je n’ai rien à ajouter sauf à te dire que malgré l’ultra-modernité des machines, Pépé adorerait l’endroit, ses pains de taille familiale, leur superbe croûte dorée, brunie au four et la brioche à partager ou le flan comme le faisait mémé. Moi je craque carrément pour les pains spéciaux. Si tu en trouves, achète le pain aux céréales qui ressemble au Braun Brot des allemands. Il est juste parfait pour accompagner un plateau de charcuterie à l’apéro ou même à manger nature. Je n’oublie pas le pain brioche à l’huile d’olive, une tuerie à consommer seul ou en pain bagnat lors de nos pique-niques de l’été.

 

Voilà tu sais tout. Alors sur la route du Cap Ferret, arrête-toi à Petit Piquey juste avant l’iconique Bazar-presse l’Oasis, le meilleur de la boulange se cache derrière la discrète façade de verre.

Pain Paulin

  • 22 route de Bordeaux, à Petit Piquey , Lège-Cap-Ferret
  • 05 56 60 30 30
  • ouvert tous les jours en saison de 8h à 20h
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s