Mois: août 2017

Rencontre avec Jean-Pierre Marladot, aquarelliste, à la Cabane Ponton du Mimbeau

J’ai longtemps ignoré l’histoire de la cabane ponton du Mimbeau. Je ne voulais pas vraiment savoir, je préférais rêver son passé. Cette cabane construite sur un ancien chaland, le bateau typique des professionnels du bassin, je l’ai toujours connue posée au fond de la lagune du quartier ostréicole. Je lui ai imaginé une vie au temps des premiers habitants du Cap Ferret, des pêcheurs qui s’abritaient sur d’anciens bateaux. J’ai rêvé y dormir avec mon homme. Je nous imaginais au matin après une nuit trop courte, un bol de café à la main, le regard émerveillé par le lever du soleil sur la dune du Pyla. Pour les besoins d’un tournage avec la Maison 5, je me suis approchée au plus près et le mystère s’est évanoui. La cabane sert d’atelier d’été à un peintre local, Jean-Pierre Marladot, dont nous connaissons tous les sublimes aquarelles. Il a l’habitude de les accrocher sur les murs des cabanes du village ostréicole en été. Devantures à l’ancienne, villas remarquables du Cap Ferret ou armoires garnies de linges anciens, …

Chez Pierrette au Canon : le bar à grignoter, mojito et tapas.

Un de mes spots favoris sur au Cap Ferret pour son concept néo restau, sa décoration très DIY, ses lumières colorées façon guinguette et son ambiance sans chichi. Tu viens en famille vers 20 h pour boire un verre accompagné de petites assiettes. Passé 23 h, tu arrives avec les copains pour siroter un des meilleurs mojitos de la Presquîle en rousillant des patatas bravas. A l’origine du lieu, une maison basque reconvertie en restaurant saisonnier en été. Ici tout se passe dans la cour terrasse. Plusieurs espaces sont proposés, tables hautes et tabouret près du bar, tables basses et banquettes en bois réchauffés de gros coussins au centre et enfin tables plus classiques côté rue. Tu viens sans réserver, look d’après la plage, un reste de sable dans les orteils et de sel dans les cheveux. En début de soirée, tu trouves vite une table libre. Sinon tu patientes au bar en regardant le spectacle des barmans occupés à préparer des mojitos en série. Tu en profites pour claquer une bise aux copains venus …

La P’tite Pâtisserie du Cap Ferret, les meilleures gaufres de la presqu’île.

Un an après l’ouverture de la p’tite boulangerie du Ferret, Christophe Trias et Pascal Rigo récidivent avec la Petite pâtisserie en association avec un boulanger bio venu de Paris, Arnaud Chevalier. Ensemble ils dupliquent le concept de la mini boulangerie où tout est fait maison, avec de la farine biologique et du levain naturel. (Voir mon article –ouest/https://lecapferretdesophiejuby.wordpress.com/2016/06/04/la-ptite-boulangerie-du-ferret-une-histoire-de-food-dentrepreneurs-et-de-sud-ouest/ )    En plus d’un laboratoire de fabrication route de Bordeaux, les deux enseignes partagent une courte carte de pains fantaisies, de tartes aux légumes et de pâtisserie de Boulanger. Les déjà best-sellers sont en bonne place. Tu y retrouves les ficelles-apéro, une mini baguette à base de farine bio déclinée en version poivre-parmesan, chorizo ou olive, la baguette des copains, la ficelle choco-noisette du matin et une sélection de sandwichs chêvre-roquette, tomate-mozzarella ou jambon de la petite épicerie. En sucré, l’incontournable tarte au citron meringuée sablé breton coco amande et crème citron, la TropCapienne à base de brioche au miel de tamaris produit dans le médoc et le gâteau presque basque, une tuerie. La nouveauté, c’est l’espace snacking …