Mois: août 2018

Septembre au Cap Ferret

A quelques jours de la rentrée, la tentation de Marie revient. Je balance souvent entre l’envie de reprendre la vie active et celle de m’installer au Cap Ferret. Pleine d’enthousiasme, de projets et de bonnes résolutions, j’aime le mois de septembre et sa promesse d’un recommencement. En même temps, je redoute, je regrette de quitter la presqu’île, la villa et son cocon protecteur. Il me suffit d’une promenade à la pointe et un désir fou d’absolu lâcher prise me submerge. Pour un jour, je m’imagine céder à l’appel du bassin en septembre. Marie, l’héroïne de mon roman, le Cap Ferret du Paradis à l’Enfer a fait le choix de rester. Extrait du roman. Chapitre 2 septembre Septembre sur le bassin a le goût sucré et transgressif de la première pomme, ultime plaisir avant d’être chassé du paradis. Il commence toujours comme un mois d’août. Météo californienne, vents doux, humeurs lascives, la première quinzaine, le Ferret conserve son air de village de vacances. La presqu’île reste un îlot d’absolue nonchalance. Le marché encore quotidien attire une …