Année: 2020

Merci. Nous sommes déjà à 40% de la collecte

Good news, j’ai déconfiné mon livre.  Bonjour à tous. Comment allez-vous en ce troisième jour de déconfinement ? Avez-vous fait de grandes choses depuis ce 11 mai ?  Moi, j’ai fait des folies, je suis allée au Cap Ferret me balader dans le village ostréicole et manger un plateau d’huîtres. 😂 😂 😂  Quelle aventure ! Très honnêtement, ce petit voyage de moins de 100 km m’a fait un bien fou. J’en avais terriblement envie. Et demain je pense que nous saurons mieux apprécier ces petits plaisirs. Comme celui de lire un bon roman et ça c’est très bientôt.  Le projet avance bien. Merci à tous 😘 😘 😘 Avant de partir au Ferret, j’ai envoyé mon texte chez l’imprimeur pour qu’il travaille la mise en page. Je veux que ce livre soit un bel objet que vous aurez plaisir à toucher, à garder et même à laisser sur la table du salon. Déjà il y a la couverture de Sandrine. Ensuite, il y a la présentation du texte qui sera faite par des pros. En fin de semaine, j’aurai la maquette, nous ferons …

Nouveau roman Sophie Juby

Comment ça va ? Encore une petite semaine et nous sortirons du confinement, cela donne le moral, n’est-ce pas ? Le 11 mai, que ferez-vous ? Avez-vous envie de retrouver votre famille, vos amis, votre job ? Tout à la fois sans doute.  Et que garderez-vous de cette drôle de période ? Des kilos en trop, un petit bidon et les cheveux longs ? Et l’envie de lire, de faire une pause hors du temps, cela va-t-il vous rester ? Moi, j’ai aimé avoir du temps pour un bon roman, alors je vous en ai préparé un soft polar  En mode confinée, avec des envies de Ferret plein la tête, j’écris. Mon second roman sortira en juin. Pour ceux qui ont aimé le premier , Le Cap Ferret du Paradis à l’Enfer, vous serez heureux de retrouver Marie. Nous sommes en 2024, Marie a tout fait pour se faire oublier . Mais le passé revient pour la tourmenter. saura-t-elle déjouer les menaces ? Les réponses sont dans le livre à précommander dès aujourd’hui sur le site …

Indiana Jones, le jeu, on continue après le Covid.

Chers tous, Il semblerait que ma balade virtuelle puisse être une incitation à enfreindre les consignes du confinement. L’attrait du jeu pourrait pousser certains à sortir de chez eux. Ce n’est pas le but. L’idée, c’était de passer un moment rigolo derrière nos écrans. Mais au Ferret, certains ne sont pas respectueux. Il y a malheureusement des personnes qui oublient que ce ne sont pas des vacances. Et je ne voudrais pas leur donner une raison supplémentaire de sortir sans justification. Alors n’attendez pas la question N°2 demain. elle viendra plus tard. En mai je l’espère. En attendant, prenez soin de vous.

Indiana Jones au Cap Ferret, Question N°1

Bonjour à tous. Comment allez-vous ? Vous être prêt pour jouer avec moi ? Je vais donner les consignes pour le début du jeu. Normalement, on se met par équipe de 3 à 5 personnes. Ben là, en mode confinement, on joue tout seul derrière son écran. C’est bon, vous y êtes? Alors c’est parti : Départ au débarcadère plage du phare. En décembre 1943, Indiana Jones saute sur le Cap Ferret. Sa mission : retrouver le trésor caché par de riches propriétaires de châteaux en Médoc. La résistance a besoin d’argent pour financer ses activités et aider à libérer la presqu’île. Un avion anglais a largué Indy en lisière de forêt. Il rejoint le village par la piste bétonnée construite par les allemands. Son contact l’attend à la mairie du Cap Ferret. Les allemands l’ont délaissée au profit d’une villa en front de mer. La bâtisse, un simple pavillon, sert uniquement de QG au petit groupe de collabo du village. Rien de mieux que de se cacher parmi les loups. Avec son fort accent anglais, …

Sur les traces d’Indiana Jones, du Mimbeau à la Pointe du Cap Ferret

L’histoire d’Oscar Juby et d’Indiana Jones Il y a deux ans, j’ai reçu un étrange message d’Oscar Juby, un cousin éloigné dont j’ignorais l’existence. Oscar parlait de trésor de guerre, d’Indiana Jones et du Cap Ferret. C’est une drôle d’histoire, mais croyez-moi, elle mérite d’être entendue. Oscar a besoin de nous. Je compte sur vous. Oscar Juby est le fils du cousin de mon père. Nous on dit un cousin à la mode de Bretagne.Je ne le connaissais pas mais Chez les Juby, la famille c’est sacré. Surtout qu’Oscar est Bordelais. Il passe ses étés sur la presqu’île. Ses grands-parents ont une villa au Canon, une jolie Arcachonnaise dotée d’un toit pagode et de volets rouges. Un cousin de plus dans ma tribu, c’est cool. Je l’ai accepté en ami sur Facebook. On a commencé à échanger.  Il m’a raconté une histoire incroyable. Je ne devais pas mais je partage Voici son histoire. Elle semble étrange, mais je vous promets que c’est vrai. Oscar était étudiant à New York. Il fréquentait assidument la bibliothèque de l’Université …