Mes instantanés
Laisser un commentaire

Sur les traces d’Indiana Jones, du Mimbeau à la Pointe du Cap Ferret

L’histoire d’Oscar Juby et d’Indiana Jones

Il y a deux ans, j’ai reçu un étrange message d’Oscar Juby, un cousin éloigné dont j’ignorais l’existence. Oscar parlait de trésor de guerre, d’Indiana Jones et du Cap Ferret. C’est une drôle d’histoire, mais croyez-moi, elle mérite d’être entendue. Oscar a besoin de nous. Je compte sur vous.

Oscar Juby est le fils du cousin de mon père. Nous on dit un cousin à la mode de Bretagne.Je ne le connaissais pas mais Chez les Juby, la famille c’est sacré. Surtout qu’Oscar est Bordelais. Il passe ses étés sur la presqu’île. Ses grands-parents ont une villa au Canon, une jolie Arcachonnaise dotée d’un toit pagode et de volets rouges.

Un cousin de plus dans ma tribu, c’est cool. Je l’ai accepté en ami sur Facebook. On a commencé à échanger.  Il m’a raconté une histoire incroyable. Je ne devais pas mais je partage

Voici son histoire. Elle semble étrange, mais je vous promets que c’est vrai.

Oscar était étudiant à New York.

Il fréquentait assidument la bibliothèque de l’Université de Columbia. Rassurez-vous, ce n’est pas pour étudier le Big Data ou s’initier au management à l’américaine. Non, en vrai, il trouvait dans ce lieu paisible, un endroit pour se remettre de ses nuits New-yorkaises. (Tu connais le surnom de New York : la ville qui ne dort jamais). Oscar se couchait souvent trop tard.

Un matin, trop fatigué pour aller en cours, il demanda à l’accueil de la bibliothèque :

  • Bonjour, c’est possible d’avoir une place au fond ?
  • Sorry ?
  • Oups pardon, I’d like a seat in the back, please.
  • Vous êtes français ?
  • Oui
  • From where ?
  • Bordeaux, in the south. You know the Bordeaux Wine ?
  • Yes, absolutly. I’m familiar with this area. An old friend of mine spoke a lot about Bordeaux and especially, a paradise land, not far from there, Le Cap Ferret.
  • Le Cap Ferret ? C’est mon pays. Oh sorry, again. It’s my favourite place.
  • Ah… So you know the Cap Ferret. Have you heard about the past, the World War history ?
  • I’m afraid not. I’m sure you’ll surprise me with this.
  • It’s an old story. Indy my friend went there to help. He tried hard but the mission failed.
  • Indy ?
  • Indiana Jones, the famous archeologist. In 1944, he was dropped in le Cap Ferret to find the gold.
  • The gold ? What gold ? Never heard about that. Could you tell me more, please ?
  • I can’t explain.
  • But it’s over now. We have just some old concrete ruins there. It’s just attractions for tourists.
  • Just attraction ? You are wrong my dear. There is more. Indy didn’t find it. But, if you deserve it, you may find it.
  • Sorry, but find what ?
  • I can’t speak here. We have to meet in a safe place.
  • Of course ? Shall we go out for a while ?
  • No, no, I never leave my desk. Let say, meet me in central park tomorrow at 16h30 inside Belvedere Castle.
  • Got it ; tomorrow 16h30, Belvedere Castle.
  • And your chair ? In the back.
  • Too late now, see you tomorrow.

Pour être honnête, cette histoire d’Indiana avait bien réveillé notre french boy et l’envie de terminer sa nuit derrière les rayonnages de la bibliothèque lui était passée. Amusé et intrigué, Oscar se sentait en pleine forme pour aller retrouver ses potes à la cafet. Il mourrait d’envie de leur parler du vieux de la bibliothèque mais la prudence le retint. Et il fit bien. La suite le prouvera.

Le lendemain, Oscar arriva en avance … Posté devant l’entrée du château, il aperçut de loin le bibliothécaire venir vers lui. L’homme se retournait fréquemment comme s’il redoutait d’être suivi. Il dépassa Oscar, entra dans la cour pour rejoindre l’observatoire. Oscar lui emboita le pas. Arrivé à sa hauteur, il voulut engager la conversation.

  • Hello, nice day ?
  • Shut up, not a word. Play as if we did not meet before.
  • Ok, as you want.

L’homme fit halte dans la cour, s’assit sur un banc, déplia son journal, en lut quelques pages avant de le replier, de le reposer et de partir sans un mot, ni un salut.

Intrigué, Oscar ramassa le journal. Il commença à le feuilleter. Et là, surprise.

En deuxième page, une feuille A4 était collée. Elle comportait un court texte et une photo jaunie du village ostréicole du Cap Ferret. Oscar releva la tête, le vieux avait disparu. Il prit le temps de lire. Le texte restait énigmatique:

In 1943, before dying in jail, in horrible pain, Marcel Plombier, chief of the réseau CapFerret – les Arbousiers gave to his french cell mate a map. This one made its way to Indy. The Brits sent him in France to search for the gold. Indy tried but was forced to leave the Cap Ferret before finding anything. He left the map to a young guy, the son of a fisherman. The boy was called Alexis-petit zizi. We don’t know what happened to him. He was the last to have the treasure map.

Ah oui, bigre ? Le réseau Cap ferret-Arbousiers, jamais entendu parler de cela.  Alexis petit-zizi a-t-il trouvé le trésor ? Et les germains, ont-ils récupéré le magot ? Depuis le temps, tout le monde a dû oublier cette histoire. Un peu trop prudent le bibliothécaire. Prendre toutes ces précautions pour un éventuel magot, peut-être depuis longtemps disparu. Je ne vois pas comment gérer cette affaire.

Le lendemain, notre jeune ami bordelais avait oublié Le Cap Ferret. Tout cela, c’est de l’autre côté de l’atlantique. Il avait mis de côté l’histoire. Il l’aurait totalement zappé si un incident fâcheux ne l’avait intrigué.

Quand Oscar est rentré à la coloc après ses cours, il a trouvé son pote Alexandre en train de potasser ses math.

  • Salut Alex, tu traines pas à la bibliothèque ? C’est rare de te voir bosser ici.
  • Fermée, le vieux de l’accueil s’est pendu. On l’a retrouvé au fond de la salle des archives.
  • Tu veux dire, Sammy, celui qui nous trouve toujours une place pour roupiller tranquille.
  • C’est çà, Sammy, fini. Il s’est pendu avec une cravate décorée de croix gammées. Bizarre le bonhomme.
  • Bizarre, tu m’étonnes. C’est carrément chelou.

Oscar a accusé le coup. Le vieux Sammy, pendu avec une cravate décorée de croix gammées. Pas Normal.

Quelqu’un a-t-il eu vent de leur conversation ? Le trésor du Cap Ferret serait-il une réalité ?

Les jours suivants ont semé la panique sur le campus. Le bureau de Sammy a été complètement mis à sac, tous ses placards vidés.

Oscar commençait à avoir peur. Un soir, il s’est senti suivi. Il était temps de quitter New York. Heureusement l’année touchait à son terme, mais dès l’annonce du dernier TD, il a pris son billet de retour.

L’angoisse est encore montée d’un cran avec l’accident de Martin Malavoine, un breton aux yeux bleus et aux cheveux blonds tout comme Oscar. Le pauvre ne peut plus parler depuis son passage à tabac derrière le terrain de foot.

Oscar sait qu’on les confondait. Pauvre Martin, il n’a rien dû lâcher. Normal il ne savait rien. OMG, il a dû prendre cher.

Là, c’est carrément chaud. Je donnerai tout pour sauter dans un avion dans l’heure.

Bravement, Oscar n’a rien changé à ses habitudes. Il a coché les jours avant son départ et enfin le 20 juin, l’heure de la délivrance est venue.

Bye-bye les States. Bonjour Bordeaux…

Cela fait maintenant un an que Oscar est rentré. Par deux fois, il a tenté de trouver une piste pour retrouver l’or du réseau. L’enquête est difficile, il doit rester discret. Pour le moment, il n’a pas vraiment avancé. Mais les choses pourraient changer. Pendant ses dernières vacances, il a rencontré une vieille qui pêche des crevettes dans les rochers des perrés. Il semblerait que ce soit une cousine éloignée d’Alexis petit-zizi. Elle lui a livré une information capitale : l’ancien résistant est très vieux et très malade. Il sent la fin arriver et aimerait bien partager son secret.

Comment Aider Oscar ?

La cousine est formelle, Alexis ne donnera pas la carte à un inconnu. Si vous voulez gagner sa confiance, il faut prouver votre amitié, vos connections avec Indiana. Il vous faut connaître les détails de son aventure au Ferret.

Vous connaissez Indy, il adore les résoudre des énigmes. Entrez dans le jeu et vous comprendrez mieux son parcours au Ferret. Quand vous aurez terminé. Donnez votre cahier de réponse à Sophie Juby. Elle les fera suivre. La Meilleure équipe rencontrera Alexis Petit-zizi…

A suivre sur le blog les questions, les énigmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s