Tous les articles classés dans : Les gens du Ferret

Van Tran: le témoin de nos étés

Van Tran  présent aux moments clés comme le copain de toujours. Il balade son sourire XXL, ses yeux rieurs et son Nikon grand format sur tous les hot spots du Cap Ferret. Il est de tous nos étés, de toutes nos belles soirées. Tu le croise en journée au Mimbeau ou boulevard de la plage et le soir dans tous les lieux trendy. Laisse toi aller et accepte de poser pour un shooting de star. Lui au moins, il déclenche au bon moment. Il sait rapprocher les amoureux, il resserre les potes autour de son objectif. Il photoshoppe nos souvenirs.   Publicités

Marie Lou : 88 ans dont 66 années passées au village ostréicole de L’Herbe.

Marie-Lou habite le village de l’herbe, une maison typique en pin nommée Gitania. Je la rencontre dans sa cabane aux belles proportions : une cuisine, une salle à manger et trois chambres. Dans cet univers très simple, assises autour de la table recouverte de sa toile cirée, nous allons évoquer ces 66 années, une vie à raconter doucement. Marie-lou se livre petit à petit, beaucoup de pudeur et de retenue dans son témoignage. J’écoute, partage L’émotion, la tendresse aussi au souvenir des disparus, ses frères, son mari. C’est lui qui a peint le logo Gitanes sur le fronton de la cabane. Les souvenirs sont intacts, Les yeux de Marilou pétillent, le fou rire la gagne quand elle nous raconte sa vie de jeune fille. Déjà, son surnom Marie-lou, un cadeau d’un premier amoureux. Bien sûr son mari a su, dit-elle en riant. Cet amoureux là c’était du passé quand j’ai connu Dédé. Née dans les landes à Montségur, Marie-Lou trouve un travail à Bordeaux au service d’un marchand de meubles. Le week-end & les vacances, elle …

Joël Dupuch : ostréiculteur avant tout.

Le Paris Match de la semaine, le JT de dimanche midi, trop cool Joël, ta vareuse rouge, elle pète bien. Je ne vois que toi dans une marée de vestes blanches, les vingt-sept chefs étoilés invités par Laurent Fabius au château de la Celles-Saint-Cloud. Waouh, tu fais fort. Il n’y avait que du beau monde ce dimanche 29 août où Le ministre du commerce extérieur réunissait les ambassadeurs. Il a invité les plus grands chefs français pour promouvoir la gastronomie et toi. Génial !!! Photo de famille dans le parc, une assemblée de vestes blanches, souvent ornées du ruban bleu blanc rouge des M.O.F. Soudain tel le Charlie de la BD je te découvre : Joël Dupuch la star du bassin d’Arcachon. Tu ne portes pas de T-shirt rayé mais une vareuse rouge. En 2010 sortait le film les petits mouchoirs de Guillaume Canet, tu crevais l’écran en incarnant Jean-Louis l’ostréiculteur confident des stars. Tu nous a donné une belle leçon sur l’amitié, j’ai ri, j’ai pleuré, trop d’émotions. Depuis sur le Bassin la star c’est toi. Mais …

Benoît Bartherotte : l’Homme de la pointe

Installé depuis une trentaine d’années sur un terrain rongé par l’érosion marine à la pointe du Cap Ferret. Il a regagné sur la mer et bâtit une digue qui le protège et qui empêcherait l’engloutissement de la pointe. Mais voilà l’homme ne se contente pas de bâtir, il semble aimer la bagarre et ses joutes avec l’administration font le régal de toute la presqu’île. La presse adore le personnage, il lui permet d’écrire des articles à sensation sur ses coups de gueule récurrents contre les autorités. Une aubaine, car au Ferret, les people sont si discrets que les journalistes manquent cruellement de matière. Pour le fun, je te livre les surnoms donnés au monsieur de la pointe, l’imagination des gens de plume est sans limite : Le franc tireur de Cap Ferret,  l’Indien de la pointe, le Robinson Crusöé, l’Irréductible. Naturellement, je brûlais de rencontrer le personnage, le soumettre à un feu de questions pertinentes et dérangeantes afin de dresser un portrait inédit. Je tenais en réserve une liste de sujet et n’attendais que le moment propice pour la …

l’Homme Parfait

« La femme parfaite est une connasse » Je te rassures c’est pas de moi !!! Les sœurs Girard l’affirment dans un mini livre qui se révèle être « un guide à l’usage de la femme imparfaite. Cette femme que nous sommes toutes! Une femme normale avec ses défauts, ses travers, ses névroses ». Ce guide nous sera-t-il aussi utile que le manuel de survie des castors juniors? Pas sur, mais bon pour rigoler sur la plage entre copines ça peut le faire. Si on parle de femmes parfaites dans toutes les pages de Elle, c’est penser qu’elles existent vraiment celles qui managent avec brio boulot, mari et kids telle la créatrice de mode, femme de footballeur, maman comblée, j’ai nommé : Victoria Beckham. Mais les hommes, et l’homme parfait alors ? Oups !!! Cela fait longtemps que je le cherche. Rien trouvé !!! Pourtant c’est très simple, l’homme parfait, il ressemble à çà: – Si tu invites les copains pour un apéro huîtres, il peut ouvrir 6 douzaines sans s’exploser la main et finir aux urgences d’Ares pâle comme un mort à …

Le banc d’Arguin avec Bertrand ostréiculteur au Cap Ferret

Arguin      Un banc de sable posé face à la dune du Pyla. Une frontière entre les eaux calmes et peu salées du bassin et l’univers sauvage de l’océan. Un paysage de bout du monde, le sable comme de la poussière d’or, des eaux cristallines,  les tropiques à une heure de Bordeaux. Le spot préféré des plaisanciers qui s’aventurent rarement au-delà par peur légitime de franchir les redoutables passes, un des cinq points les plus périlleux des côtes françaises. Idéal pour un pique nique entre copains. Un endroit tellement « in » que les dimanche d’août on a du mal à accoster. Le banc d’Arguin, c’est aussi le spot préféré des ostréiculteurs. Le terroir idéal pour l’élevage des huîtres, leur croissance, appelée pousse, y est bien plus rapide qu’à l’intérieur du bassin. Tu as adoré te baigner dans ces eaux claires, marcher à travers le banc et boire le rosé saupoudré de  grains de sable. L’automne arrive, le touriste disparaît. La magie des lieux reste. Viens découvrir une autre facette d’Arguin et partage avec moi la journée d’un ostréiculteur. Bertrand …

Saison 2013 : Fin de partie au Ferret

31 octobre : dernier jour pour Ferret plage. Dernier jour aussi pour sortir le bateau de l’eau. Fin de la grande saison  pour les corps-morts. Dimanche 3 novembre la saison sera vraiment terminée. Le Ferret passera en mode week-end. Ignorant la fin des vacances de la toussaint, le soleil lui joue les prolongations. Profite du temps. Si les journées de printemps  ont le goût des premières fois, des promesses, les  belles journées d’automne ont un joli parfum  de nostalgie. Des idées pour optimiser ton programme ??? Tu commences par un dernier café à la station Gava . Idéal pour faire le plein de potins en tout genre, assise au bar tu peux mater sans problème tous les beaux gosses qui stoppent pour du carburant. Tout çà, à partir de novembre c’est fini. Tu pourras aussi revivre avec Brigitte les péripéties du black out de la station en août. Un grand moment, Quel talent de conteuse !!! En suivant, n’oublie pas de t’arrêter à la galerie Christian Bernard. L’espace très lumineux offre un superbe écrin aux pinasses et …

L’été au Ferret : 2 livres incontournables !!!

Tu veux apprendre le Ferret très vite ? Mon conseil : achète chez Alice les 2 livres indispensables. Rencontre au Cap de Ulrich Chofflet & Un été au Cap Ferret de Fabienne Legrand Le livre d’Ulrich Chofflet ressemble à notre album de famille.  Une galerie de portraits de ceux qui ont marqué notre enfance très Ferret associée à la génération qui prend doucement les commandes de la ville. Un livre à offrir absolument … Fabienne, elle en bonne illustratrice a croqué toutes les personnalités du Ferret. Mais elle les met en scène de façon humoristique. Son livre est le parcours initiatique d’une parisienne au Ferret. Une bonne introduction à notre petit monde destinée à tous les estrangers … Fiches techniques :

Anguille du bassin laquée & salicornes du Mimbeau : la recette d’Emmanuel Goncalves chef du Pinasse Café.

Les coulisses du Pinasse Café…. Tu en rêves…Je viens d’y passer un moment merveilleux avec le chef  Emmanuel Goncalves. Comme tu me suis depuis le début, je veux bien partager avec toi sa leçon de cuisine : un pur bonheur. Génial que de suivre ce chef en cuisine. Il est pro,  passionné et en plus il sait poser pour les photos. J’aime beaucoup son approche du métier; Emmanuel aime tous les produits même les plus simples. Pour lui, le savoir faire du chef s’exprime dans l’art de sublimer les petits produits.  Démonstration avec cette superbe leçon : l’anguille du bassin aux petits lardons.

Entretien au ferret : Emmanuel Goncalves, chef du Pinasse Café

Si je te dis Pinasse café, Tu penses  d’abord à un emplacement en première ligne, à l’arrivée du débarcadère du Cap Ferret. Un lieu doté  d’une vue  grandiose sur  le bassin d’Arcachon et la dune du Pyla. Tu vois aussi une villa  arcachonnaise astucieusement transformée en restaurant avec terrasse. Tu me parles ensuite d’une rénovation très réussie menée en 2011 par les architectes Teisseire & Touton. Le duo a installé une modernité contrôlée où le bois naturel, la  vue sur le bassin et la luminosité sont omniprésents. Oui tu as raison, mais tu oublies de parler d’une cuisine axée sur les produits de la mer, composée uniquement de produits frais et dirigée par Emmanuel Goncalves. Tu oublies la  brigade de 22 cuisiniers en saison servant 600 couverts/ jour. Je t’emmène donc dans les coulisses de Pinasse Café à la rencontre du chef. Emmanuel m’a reçu avec beaucoup de simplicité dans son laboratoire. Nous avons parlé cuisine, bien sur mais aussi de l’esprit qui règne ici. De la vision partagée entre le chef et les propriétaires …

Entretien au ferret : La mini Bordelaise

Juchée sur ses premiers talons, elle navigue entre Cauderan et le Cap Ferret. Fine mouche, elle sait décrypter tous les codes du monde policé dans lequel elle a grandi. En mode et décoration, elle a déjà un goût très sur affuté par les conseils piochés dans le Elle de maman. Son œil de pro s’est aussi formé par de longues balades shopping l’hiver rue Sainte Catherine, l’été  au marché du Ferret. Au Ferret, elle se déplace souvent en bande. Le matin, avec ses copines qui lui ressemblent en tout point elle fait les  boutiques, évalue, repère et s’organisera pour faire craquer papa ou maman pour un nouveau bracelet de chez Jane de Boy, un Kikoy de Simone & Georges ou un bikini en liberty  repéré chez Popies. L’après-midi elle papote sur la plage du centre en observant d’un œil faussement dégagé les boys qui passent à sa portée. Le soir, faute de teens party, elle accompagne sagement ses parents à la maison du Bassin  ou bien retrouve les copines pour une dernière partie de piapia. …

Elagage et travaux d’hiver au Cap Ferret

En février, oublie le Shopping, le Ferret de la mode hiberne. Même pas un petit gâteau pour te consoler, Frédelian se refait une beauté, la pâtisserie est fermée. C’est le moment de partir à la rencontre des vrais gens. Ceux qui travaillent pour un Ferret plus beau. Je te  propose  de partager ma journée in situ avec un vrai professionnel de la forêt. Au Ferret où les distances nécessaires à la chute d’un arbre sont trop courtes, il est impossible de les abattre.  Il faut alors les « démonter ». La technique consiste à couper l’arbre progressivement par morceaux évacués verticalement au fur et à mesure, branches après branches. Puis, l’extrémité de la cime est étêtée. Enfin, tronçon après tronçon, l’arbre est débité du haut vers le bas. Cette technique est maîtrisée par des experts: les Elagueurs–grimpeurs . L’été, tu ne verras pas de voltigeur dans les arbres. Les travaux bruyants sont interdits. Pourtant observer ce travail: mélange d’adresse, d’intelligence de la nature et de force brute est proprement fascinant. Je te laisse découvrir le travail de Christophe Tari …

Audrey Tautou au Cap Ferret

Jeudi 15 novembre, Audrey Tautou sera à Bordeaux pour une avant-première de Thérèse Desqueyroux son dernier film. L’occasion pour toi de rencontrer la star. Au Ferret, sa silhouette est devenue familière.  Voici le récit de mon week-end de la Toussaint. Le temps du samedi : trop beurk, on aurait cru  qu’un décorateur fou avait décidé de repeindre notre paradis en gris. La mer, le ciel, la dune  se noyaient  dans un brouillard de gris du clair au plus foncé. Que faire ??? Le marché ? Pas au top. La pluie avait découragé les habitués du tirage au sort et l’offre était bien pauvrette. Il  restait  la terrasse de Frédelian qui bénéficiait d’un faible rayon de soleil et offrait un point de vue imprenable sur le boulevard de la plage. Endroit rêvé pour guetter les célébrités. Bingo : toute menue sur son vélo Audrey Tautou et son compagnon roulent tranquillement vers nous. Un peu perdue dans une parka matelassée bien grande pour elle, elle profite d’un relatif anonymat pour faire une pause et grignoter une viennoiserie assise sur le rebord …

David le Goff : L’homme qui fait courir la presqu’île.

Le 7 octobre, pas moins de 1300 personnes vont participer à la sixième édition du marathon des villages. La veille, 250 hommes et femmes se mesureront dans une course en duo, un marathon à partager entre 2 coureurs. Des épreuves exigeantes comme la mythique montée des escaliers de la dune de l’herbe mais aussi et surtout un parcours de rêve. Si on oubliait le chrono, on pourrait croire que David nous invite à une balade touristique, histoire de découvrir la presqu’île en ce début d’automne et de s’imprégner des odeurs des sous-bois. Le marathon des villages n’est pas une course ordinaire. Je ne te refais pas l’histoire mais tu dois savoir que cette belle machine a été façonnée par un passionné de marathon et de la presqu’île. Parrainé par Hubert Rocher, responsable du marathon du Médoc, il s’est lancé dans l’aventure avec de l’ambition, des objectifs mais surtout une jolie ligne de conduite qui fait de son épreuve un marathon d’exception. En premier le parcours, qui a été pensé, réfléchi et négocié avec la mairie pour …

Flavie Trop Fière de son Homme

Elle a raison Flavie. Son homme Sam Monteilh est un bon pêcheur. Ton Homme à toi parle beaucoup de pêche. L’été il part tôt le matin avec ses copains.De ces bons moments entre amis, Il rentre toujours Heureux   mais souvent bredouille. Flavie, c’est différent ; elle sait que son Sam va rentrer avec de jolies prises. La mer elle l’a pris tout petit. A 7 ans son père Alain l’embarquait pêcher pendant les vacances. Son métier, il l’a vraiment appris à l’école de pêche de la Rochelle. Depuis, la passion ne l’a pas quitté. Chaque jour il sort du bassin et pêche à l’océan. Depuis 2 ans, Flavie et Alain vendent son poisson l’été, dans le village ostréicole du Canon. Alors si tu vois la cabane Orion, tu n’hésites pas. Tu rentres. Tu vas trouver soles, bars, maigres et autres variétés du bassin. Si tu attends des copains, alors fonce car Sam sa spécialité c’est les belles pièces qu’il prend à la ligne. Le jour de ma visite, un joli bar de 4,2 kilos …