Tous les articles taggés : claouey

Les parisiens sont descendus, l’été arrive sur la presqu’île.

J’aime les parisiens. L’hiver, ils restent chez eux dans le froid et le brouillard. Quand ils voyagent, ils vont au soleil, dans les îles. Parfait ! Nous on ne bouge pas. On est bien, tranquille, au calme. Et puis l’été les parisiens arrivent. C’est nos américains à nous. Ils louent nos maisons, colonisent le banc d’Arguin et squattent les tables en terrasse dans nos restaurants favoris. Pas cool ! Pourtant, y’a un truc trop bien chez eux. C’est qu’ils sont toujours contents chez nous. Des vrais américains je te dit, ils ont gardé leur âme d’enfant. Ils s’émerveillent de tout. Toi la route du Truc Vert, tu la prends juste le dimanche soir pour éviter les bouchons dans les villages. Eux, non ! Ils viennent au camping du Truc Vert. Le spot nature de la presqu’île. Ils y vivent en quasi autarcie entre plage et forêt. Ils découvrent les nouvelles adresses comme le Machin Vert ouvert il y a deux jours. J’y ai croisé une bande de potes bien décidés à profiter de la terrasse au soleil et …

Oh my God, quel week-end !!! Dur de rentrer !!!

Arguin avait le goût d’une dernière fois : puissant, intense, chaud, bon très bon. On est rentré en longeant la Dune du Pyla, repus, grisés, les yeux brillants. Le soir on a ri trop fort, bu trop de rosé et veillé trop tard, nuit de pleine lune.     Maintenant, il faut rentrer. Dur très dur. Je te donne juste une idée anti-déprime. Demain au bureau, tu jettes tous les gadgets pourris amassés pendant l’année. Tous les goodies ramassés lors des RDV pro. Tu jettes aussi les cartes postales envoyées par les collègues en vacances sous les tropiques. Tu sors ton petit matos aux couleurs du Ferret. Tu l’installes en bonne place sur ton bureau et pourquoi pas à la machine à café. La photo de Lulu au Banc d’Arguin, t’as vu comment elle est belle ? Tu l’installes aussi ; Voilà, on est bien. Et puis jette un œil sur la météo, le début de semaine sera encore trop trop chaud. Je propose un pique-nique mardi soir. Tu attrapes les gosses à la sortie de l’école, deux …