Tous les articles taggés : le Cap-Ferret

La P’tite Pâtisserie du Cap Ferret, les meilleures gaufres de la presqu’île.

Un an après l’ouverture de la p’tite boulangerie du Ferret, Christophe Trias et Pascal Rigo récidivent avec la Petite pâtisserie en association avec un boulanger bio venu de Paris, Arnaud Chevalier. Ensemble ils dupliquent le concept de la mini boulangerie où tout est fait maison, avec de la farine biologique et du levain naturel. (Voir mon article –ouest/https://lecapferretdesophiejuby.wordpress.com/2016/06/04/la-ptite-boulangerie-du-ferret-une-histoire-de-food-dentrepreneurs-et-de-sud-ouest/ )    En plus d’un laboratoire de fabrication route de Bordeaux, les deux enseignes partagent une courte carte de pains fantaisies, de tartes aux légumes et de pâtisserie de Boulanger. Les déjà best-sellers sont en bonne place. Tu y retrouves les ficelles-apéro, une mini baguette à base de farine bio déclinée en version poivre-parmesan, chorizo ou olive, la baguette des copains, la ficelle choco-noisette du matin et une sélection de sandwichs chêvre-roquette, tomate-mozzarella ou jambon de la petite épicerie. En sucré, l’incontournable tarte au citron meringuée sablé breton coco amande et crème citron, la TropCapienne à base de brioche au miel de tamaris produit dans le médoc et le gâteau presque basque, une tuerie. La nouveauté, c’est l’espace snacking …

Guy Rechenmann présente A la place de l’Autre.

Patrick Olaya des Editions Vents Salés et Guy Rechenmann ont réuni les fans du commissaire Viloc pour échanger autour de sa dernière aventure. Un public de fidèles s’est retrouvé à l’Escale pour entendre L’auteur. Pour sa troisième enquête, Viloc retrouve ses lieux fétiches le Cap Ferret, la pointe et l’Escale. Le commissaire Plaziat, Lili, David reprennent leur place auprès du héros. Il est question de disparition, d’amnésie, de chats. On n’en saura pas vraiment plus. L’auteur ne se livre pas, il distille quelques bons mots comme ceux empruntés à David pour illustrer les appréciations des clients : Le cabillaud, c’est fonction de l’heure de l’apéro. Rien de plus pour ce soir, juste un verre entre amis et l’envie de repartir le bouquin sous le bras. Quelques mots sur le livre précédent, la seconde enquête du commissaire :   https://lecapferretdesophiejuby.wordpress.com/2015/10/05/fausse-note-le-soft-polar-de-guy-rechenman/

Vacances de Février, vent, ciel gris et jeux vidéos

Dès le samedi, la maison prend un rythme vacances. Les filles se lèvent tard, grignotent un bol de céréales sans lâcher leur Smartphone, My Talking Tom où Facebook selon l’humeur. Les garçons émergent pour le déjeuner, dévorent d’énormes assiettes de pâtes sans échanger trois mots. L’après-midi,  devant la télén jeu en ligne non stop, c’est la guerre. Comment les blâmer,  le mois de février c’est mortel, du gris, du froid, de la pluie, le vent du nord en rafales glacées. Le Footing, les balades, c’est mort. pas de shopping tour, tout est fermé. Congés annuels, travaux d’inter-saison. Le Cap Ferret en février c’est le monde en mode post catastrophe : la vie en total gris, no life. Marie, sa sœur et sa cousine se réfugient en cuisine, décidées à laisser un peu de champ aux ados pour gagner la paix. Trois jours à ce rythme et elles craquent. Le jeudi, Marie déclare la journée digital free. No connexion, no wifi, pas de jeu en ligne, pas de consoles. Les garçons hurlent, les filles gémissent, les mères …

La cabane Chez Boulan exotisme et authenticité au cœur du village ostréicole

En janvier au Cap Ferret : total déprime où total coolitude. Les jours de météo très moche, de tempête, tu maudis l’isolement de la presqu’île, les enseignes fermées pour congés annuels, la plage déserte et balayée par le vent. Grands moments de spleen. Le Ferret l’hiver, c’est tout pourri. Vient un matin de soleil et de ciel bleu et la journée prend un nouveau visage. La lumière de l’hiver, plus douce, apporte du relief aux paysages, donne au bassin des couleurs changeantes et à la vie un regain de punch. Quel plaisir de courir seule dans le sentier de l’abécédaire, les sens en éveil, une petite peur au ventre de faire une mauvaise rencontre. Quel bonheur de terminer sa course en découvrant la dune du Pilat, fidèle montagne à l’horizon. Le déjeuner du week-end sera fait d’une assiette d’huître dégustée au bord du bassin, sur une terrasse ensoleillée. Je te recommande le jardin exotique de chez Boulan, fraîcheur, authenticité et accueil chaleureux pour cette dégustation d’huître, une des premières installées au Cap Ferret, au cœur du village …

Le cours de cuisine du Pinasse Café: Le Ferret en Bonus

La cuisine des coquillages avec Emmanuel Goncalves du Pinasse Café pourrait ressembler à tout autre cours de cuisine. Un chef, un thème, un groupe de copines, trois heures en cuisine suivies d’une dégustation en commun. Oui, mais le décor, le restaurant emblématique du Cap Ferret, apporte une touche glamour à l’exercice. Le Pinasse Café c’est comme une terrasse posée sur le bassin d’Arcachon. Une jolie clientèle trendycool y déjeune presque les pieds dans l’eau le regard posé sur la dune du Pilat. Le cours de cuisine débute par un café briefing dans la lumineuse salle du restaurant. La journée prend des airs de vacances comme un break en hiver. Tu ajoutes aussi la cuisine professionnelle taille XXL, un espace de travail à faire rêver tout amateur de cuisine. Et puis Manu, Emmanuel Goncalves, pour animer ces trois heures de partage : un amour de chef, un sourire XXL, une grosse envie de partager sa passion cuisine. Te trompe pas ! C’est un vrai chef. Il dirige son groupe comme une brigade. Il sait parfaitement remettre au travail …

Septembre, fais le tri des souvenirs

Semaine postrentrée, accorde toi le temps d’un flashback sur l’été. Finis les dossiers d’inscription, la longue attente pour les cours de gym, l’ennuyeuse réunion parents professeurs et la course des premiers matins d‘école. Tu vas construire une mémoire à souvenirs heureux, un concentré de petits bonheurs, une machine à booster les jours de blues. L’idée n’est pas de tout stocker. Tu tries, tu jettes les journées au goût amer avec les derniers bracelets de plage, inutiles liens à ton poignet. Rappelle les moments forts, retourne avec bienveillance sur le mois écoulé. Imagine une page Facebook XXL, tu publies uniquement le glamour, le sexy, pas les matins où tu songes à te jeter dans le bassin ‘cause la coiffeuse t’as fait une coupe de naze’. T’as même le droit d’ajouter une touche glossy, tu seras la seule à pouvoir isoler le vrai, à voir le mytho. Commence facile avec les photos, prends le temps de revenir sur les selfies, les instagram, ces shoots de plaisir à partager. Jette les images banales, moches ou superficielles. Garde les sourires, …

Local shopping au marché des créateurs

Obtenir un emplacement au marché du Cap Ferret c’est comme une place au concert de Katy Perry. 72 millions de followers partagent le même rêve. 75% des carreaux sont attribués sous forme d’abonnement à l’année par la mairie du Cap Ferret. Il reste 25 % des emplacements pour le tirage au sort effectué chaque matin. Attirés par une clientèle supposée chic and glamour, les entrepreneurs se bousculent aux aurores dans l’espoir de décrocher un carreau, 9m2 pour exposer . Les refusés sont nombreux, ils choisissent souvent de se replier sur le marché de Piraillan, un clone du marché du Ferret. Laurence Perin, artiste peintre, a voulu s’affranchir de cette loterie quotidienne. En Mai 2014, elle repère un terrain libre en face du marché. Elle convainc les propriétaires de lui louer pour deux mois, partage l’idée sur Facebook auprès de son réseau et monte son projet en dix jours. Pour mutualiser les frais de location d’espace et de publicité, elle imagine un marché de créateur ouvert tous les jours en saison. Elle crée une association pour gérer …

Cours de cuisine les pieds dans l’eau à la Cabane 171 au Canon.

La formule : un grand chef, un pêcheur, un ostréiculteur et un viticulteur. Le + : démo en plein air & spot topissime : le village ostréicole du Canon authentique et préservé, une cabane entièrement relookée en 2014 ambiance bois flotté et récup avec sa terrasse posée sur l’eau, la vue sur bassin d’Arcachon & la dune du Pyla en back. Cuisine dans le respect du terroir & sans cuisson : huître et poisson du bassin uniquement. Quatre dates programmées : les 18/07 et 22/08 avec Emmanuel Goncalves du Pinasse Café. Les 28/07 et 25/08 avec Nicolas Frion du Gabriel à Bordeaux   Retour sur les temps forts de la première édition Première étape : démonstration d’écaillage par Ludovic Haribarn, notre hôte. Chez les Haribarn, on est ostréiculteur depuis cinq générations. L’huître c’est une passion et un gagne pain. Parfois la nature se fait vache, il faut innover. En 1994, Ludovic ouvre la première dégustation à la cabane. Il est quasi le seul sur la presqu’île. Catherine Roux au cap Ferret débute en même temps. Ludo se souvient : la virée épique chez …

Hélène Berger a mis le feu au Mimbeau pour le concert d’ouverture du CAP FERRET MUSIC FESTIVAL.

Le public venu en masse a applaudi l’audace et la ténacité de l’organisatrice et de la mairie du Cap Ferret. Si le vent dantesque de ce samedi 4 juillet a gêné les répétitions, il n’a pas découragé les artistes présents à cette cinquième édition du festival de musique classique. Le plaisir de se retrouver, de jouer dans un cadre exceptionnel était manifeste. Beaucoup de complicité et de gaité avec un Danube bleu à quatre mains interprété par François-René Duchable et Hélène Berger au piano.  Du bonheur, de la joie encore avec un galop marche à 8 mains d’Albert Lavignac joué par Heyoug Park, Caroline Batt, Eunhee Cho, et Sang Hyung Lee. De nombreux concerts sont prévus sur la presqu’île jusqu’au 11 juillet. Le programme complet sur http://www.capferretmusicfestival.com/

Juin au Pinasse Café : longues soirées, ambiance cool & cuisine bistro de la mer.

Pinasse café, c’est une authentique villa arcachonnaise transformée en un restaurant trendy doté d’une terrasse côté bassin et d’une stupéfiante vue sur la dune du Pilat. Le Cap ferret ne compte que trois restaurants vue bassin : Chez Hortense, Pinasse Café et l’Escale. Les deux derniers, mitoyens sont postés en vigie au débouché du débarcadère. Tu imagines le spot : le débarcadère, la vie en continu avec le ballet des navettes maritimes venant d’Arcachon, les retrouvailles, les séparations et la vue à croire que Dieu existe tellement c’est beau. Le site attire et la gentillesse d’alexandra te retient. Avec son mari Laurent Tournier, Alexandra a construit le Pinasse café comme un lieu chic et décontracté où l’on mange les pieds dans l’eau. Ils forment un couple lumineux, complice et chaleureux. Ils t’accueillent avec un immense sourire, un peu comme des voisins sympathiques presque en copains. Je les crois même capable de dérider un bataillon de garde-frontières nord-coréens. Pour une belle soirée, réserve une table au second service de 21H30. Tu viens un peu en avance ; commande un …

Arguin en juin : ni stars, ni paillettes. Juste du sable, des oyats et de l’eau.

Juin, le mois idéal pour profiter du banc d’Arguin. A peine vingt bateaux au mouillage dimanche dernier. Des pêcheurs, des amoureux, des copains venus pour un des premiers pique-niques de la saison. J’adore écouter les exclamations à l’arrivée. On n’est pas bien là. Mais on est où ? Regarde cette eau, la plage ! Arguin, on aime et on aimerait bien le garder ainsi, c’est notre paradis à nous, la quintessence du Cap Ferret avec une façade calme côté bassin en face de la dune du Pilat et un visage tumultueux côté océan. Une petite planète comme dirait Saint Ex. Hors saison, viens en duo, fais marcher tous tes sens. Ouvre les yeux en grand pendant la traversée en bateau. Longe la côte du Cap Ferret et découvre les villages ostréicoles vus de l’eau. Attention à la navigation à marée basse dans le bassin, de nombreux bancs de sable coupent le bassin en deux, tu dois passer entre. Echoue le bateau dans l’anse principale du banc de sable, éloigné des autres embarcations. Savoure la brûlure du sable sous …

Les parisiens sont descendus, l’été arrive sur la presqu’île.

J’aime les parisiens. L’hiver, ils restent chez eux dans le froid et le brouillard. Quand ils voyagent, ils vont au soleil, dans les îles. Parfait ! Nous on ne bouge pas. On est bien, tranquille, au calme. Et puis l’été les parisiens arrivent. C’est nos américains à nous. Ils louent nos maisons, colonisent le banc d’Arguin et squattent les tables en terrasse dans nos restaurants favoris. Pas cool ! Pourtant, y’a un truc trop bien chez eux. C’est qu’ils sont toujours contents chez nous. Des vrais américains je te dit, ils ont gardé leur âme d’enfant. Ils s’émerveillent de tout. Toi la route du Truc Vert, tu la prends juste le dimanche soir pour éviter les bouchons dans les villages. Eux, non ! Ils viennent au camping du Truc Vert. Le spot nature de la presqu’île. Ils y vivent en quasi autarcie entre plage et forêt. Ils découvrent les nouvelles adresses comme le Machin Vert ouvert il y a deux jours. J’y ai croisé une bande de potes bien décidés à profiter de la terrasse au soleil et …

1er mai sous la pluie

  Balade au Ferret en ces derniers jours de vacances. Il fait tout moche mais on est bien, serrés l’un contre l’autre sous ton grand parapluie. Le village ostréicole se noie dans une bulle de fraîcheur, La dune a disparu derrière un rideau de pluie. Nous ne dinerons pas en terrasse, les pieds dans l’eau, le bassin pour témoin. Ce soir nous resterons à la cabane, un verre de vin et quelques huîtres, une assiette de dunes blanches pour festin.

La maison d’ici: l’incontournable boutique décoration de Petit-Piquey

En 1998, L’antiquaire de Petit Piquey à qui Françoise Courmontagne achète une belle armoire lui dit : ici tout est à vendre, même la boutique. Françoise ne réfléchit pas très longtemps ; revenir sur le bassin, retrouver sa famille ostréiculteurs aux Jacquets elle en rêve. Elle quitte Paris, son job de courtier en assurance pour un nouveau départ dans la décoration. Quinze ans plus tard, la passion est intacte. Françoise prend toujours autant de plaisir à construire ses collections de vaisselle et de linge de maison. Elle affectionne les textiles et nourrie une tendresse toute particulière pour le lin. Dépositaire de la marque Caravane, elle met en scène une chambre comme dans ta cabane au Ferret. L’idée : dévoiler l’étendue de la gamme de couleur du lin lavé, un vrai bonheur pour les yeux. Même sans poser la main, on devine le toucher si particulier du textile à la fois rude et souple. Oh lala, juste envie de me rouler sur ce lit là, de sentir la vraie matière sur la peau, un délice !!! Il y a …

Japajo, une maison d’hôte face au bassin : à tester absolument.

Envie de plaisirs tout simples : se réveiller le matin aux bruits du Bassin, contempler la vue différente selon les heures et la météo du jour, se retrouver face à soi-même. Poser ses valises dans un coin perdu, au calme et oublier la montre, la voiture, la ville. Oublier même la tyrannie de la balance et se laisser aller à croquer dans un croissant frais du matin. La presqu’île est riche d’adresses pleines de charme. Petit zoom sur la cabane Japajo, une nouvelle maison d’hôtes dans le village du Four, ouverte toute l’année. La maison est posée sur le perré, face au bassin. De la fenêtre de la chambre, on croirait toucher la mer. Les lieux ont été entièrement rénovés par une entreprise locale dans l’esprit cabane ostréicole. C’est tout mignon, décoré avec la complicité des boutiques et artisans de la presqu’île. Un joli projet mené de front avec une activité professionnelle intense par Delphine Moreau la propriétaire des lieux, une enfant du Ferret revenue au village après un long exil ailleurs en France. Nous y avons …

Avril sur la Presqu’île

Premiers jeux de plage en culotte, les maillots sont restés à Bordeaux. Première sortie en bateau, premier pique-nique à Arguin. Première partie de pêche entre copains.  Première dégustation en terrasse, dernier mois en R, les huîtres sont bien charnues sans être laiteuses. Première pause zen à contempler le bassin. Premiers bouchons pour rentrer à Bordeaux.

Finir le week end par un burger à Lège

Ce dimanche d’avant Pâques: grrr… la loose !!! Un temps tout pourri et rien à faire au Ferret. Les ados qui grognent, pas contents d’être venus s’enterrer au bout du monde quand tous les copains sont restés à Bordeaux, eux. La bonne idée pour réconcilier la tribu avant de rentrer c’est de faire un stop au Diners à Lège pour un bon gros burger. Les garçons optent pour un Endless (le bien nommé): deux fois 150g de viande ça calme même un appétit de bucheron canadien. Les filles craquent pour un Grand Crohot sans frites mais avec une jolie salade. Chéri prend un tartare de 300g (ça ne se refuse pas paraît-il) et tout le monde est d’accord pour la superbe tatin de Béa, tout juste sortie du four. Impossible de résister à ces odeurs de pommes caramélisées. Avec une boule de glace vanille et la chantilly qui va bien on termine light. Allez, demain c’est lundi et veggie pour tout le monde !!! Des bises.

La marée du siècle à la pointe

Déçue !!! Alors là pour la marée du siècle, vraiment, c’est nul !!! Petit commentaire entendu hier sur le parking de la pointe. Normal, les catastrophes ne viennent jamais quand on les attend. Ceux qui sont venus voir les dégâts repartent tout dépités. Hier à la pointe j’ai croisé pas mal de râlous. Pourtant des dégâts y’en a eu, je t’en reparle après. Remarque, c’était pas forcément le meilleur jour pour goûter les charmes du Ferret. Visibilité nulle, petite bruine, une vraie météo de Bretagne. J’ai vu aussi des vrais amoureux du Cap Ferret. Ceux là ont marché jusqu’aux blockhaus pour une balade, des photos, une pause tranquille, juste regarder la mer et même une partie de pêche. Mon coup de cœur pour le sourire de Chloé venue de Lanton pour voir la pointe et sauter dans les flaques.

Le Cap Ferrat Stars et paillettes, Le Cap Ferret Familles et digital détox.

Marion Cotillard & Guillaume Canet, Audrey Tautou, Gilles Lelouche, Pascal Obispo, Philippe Starck, pas besoin de savoir compter, tu captes vite. Les stars sur la presqu’île, y’en a plus que de points sur mon permis mais moins que de kilos sur ma balance. J’ajoute les vedettes locales Benoît Bartherrote, Joël Dupuch, les figures de la télévision Nicolas Canteloup, Bernard Montiel, Bataille et Fontaine. L’ensemble fait à peine une équipe de foot. La preuve, quand l’Express titrait « Le Cap Ferret, les maisons de Stars », une seule photo : la villa de Pascal Obispo. Juste un sujet marronnier pour vendre du papier même pas recyclé. Certains magazines confondent Cap Ferret et Cap Ferrat, grave erreur. La presqu’île c’est très Côte Ouest, un repaire de bobos et pas vraiment le rendez-vous de la Jetset. Imagine la journée d’une star. Le boulevard de la plage mesure quelques centaines de mètres. Pour y briller tu dois faire trois fois le tour avant de te poser à la terrasse de Frédélian. Quatre places en quasi terrasse pour garer ta belle voiture vintage …

Show your love : champagne & glamour pour la Saint Valentin !!!

Envie de t’essayer à la love therapy ? Besoin d’enrichir votre histoire de souvenirs ardents ?   Délaisse la cabane au Ferret, préfère l’hôtel. Fais le choix de l’ultra-luxe: Le Grand Hôtel de Bordeaux. Joue le film d’un rendez-vous clandestin.   Prends la chambre en premier dès l’après-midi, jette ton manteau sur le lit, ouvre la fenêtre. Grise-toi de l’air vif de février. Savoure la vue sur le Grand Théâtre et la place de la Comédie. Replonge dans l’ambiance légère du XIX et rêve-toi belle de jour. Au premier frisson, referme la fenêtre et les lourds rideaux, laisse faire la magie du décor. Prends possession de la chambre, puis guette ses pas dans le couloir. Il va gratter à la porte. Ouvre-lui, à peine si tu le vois derrière son énorme bouquet de roses. Lui aussi il joue trop bien le jeu. Que la fête commence : voluptueuse & pétillante !!! Brise les codes, accepte ses désirs, se laisser aimer. Ne quitte pas la chambre, oublie le diner, commande au room service une assiette à grignoter avec les doigts, …