Tous les articles taggés : village de L’herbe

Le Marathon des Villages 2016 : Love is in the Race

Superbe dixième édition pour le Marathon des villages. En solo, course en tête de Saïd Belharizi, Cyril Chanu et Vincent Renouf. Les trois hommes ont dominé de bout en bout. 2h38 pour le premier déjà vainqueur l’an dernier, 2h39 et 2h44 pour les suivants. La première femme Isabelle Grassiet termine en un peu plus de 3h 11 (pas noté son temps exact) Mon coup de cœur ira au couple de Camille Bouis et Anthony Faye arrivés second du Duo. Sportifs et amoureux, ils apportent une note glamour dans une discipline de solitaires. L’aisance des premiers, leurs sourires à l’arrivée en feraient presque oublier les pièges du terrain, les changements de sols et les difficultés techniques de ce marathon inter villages. Un petit retour en arrière sur les derniers kilomètres montre assez bien le problème. Alternance de sols revêtus, de débris de coquillages dans les villages et les fameuses marches de la dune de l’herbe au kilomètre 39. Les coureurs suivants ont dû mobiliser toutes leurs ressources intérieures pour continuer. Ils ont terminé malgré les crampes …

Marie Lou : 88 ans dont 66 années passées au village ostréicole de L’Herbe.

Marie-Lou habite le village de l’herbe, une maison typique en pin nommée Gitania. Je la rencontre dans sa cabane aux belles proportions : une cuisine, une salle à manger et trois chambres. Dans cet univers très simple, assises autour de la table recouverte de sa toile cirée, nous allons évoquer ces 66 années, une vie à raconter doucement. Marie-lou se livre petit à petit, beaucoup de pudeur et de retenue dans son témoignage. J’écoute, partage L’émotion, la tendresse aussi au souvenir des disparus, ses frères, son mari. C’est lui qui a peint le logo Gitanes sur le fronton de la cabane. Les souvenirs sont intacts, Les yeux de Marilou pétillent, le fou rire la gagne quand elle nous raconte sa vie de jeune fille. Déjà, son surnom Marie-lou, un cadeau d’un premier amoureux. Bien sûr son mari a su, dit-elle en riant. Cet amoureux là c’était du passé quand j’ai connu Dédé. Née dans les landes à Montségur, Marie-Lou trouve un travail à Bordeaux au service d’un marchand de meubles. Le week-end & les vacances, elle …

Diner à l’Hôtel de la Plage à L’herbe, lège cap ferret.

En premier il y a le décor, le village de l’herbe, un mini Disneyland des villages ostréicoles où s’alignent d’anciennes cabanes en bois toutes amoureusement entretenues. Charmant, propret, un peu carte postale, la palette est large pour décrire ce minuscule village posé entre une dune boisée et le bassin. L’ensemble a gardé sa vocation ostréicole même si certaines maisons sont devenues des résidences secondaires. Ensuite il y a Chez Magne, un charmant hôtel-restaurant à la coquette façade de bois vanille bordée de rouge, un endroit mythique édifié à partir d’une cantine de chantier. Le lieu repris par le bordelais Nicolas Lascombe a gardé son âme mais offre désormais une cuisine actuelle façon brasserie comme à Paris ou à Bordeaux. Le cadre est resté typique mais les incontournables de la Brasserie Bordelaise sont là : -Le bar façon table d’hôte où viennent déjeuner les habitués. -La cuisine ouverte sur la salle et partout la présence de maxi flacon de rosé. Ensuite il y a la jolie clientèle, le spot un peu caché fait les délices de …