Tous les articles taggés : village ostréicole

La P’tite Pâtisserie du Cap Ferret, les meilleures gaufres de la presqu’île.

Un an après l’ouverture de la p’tite boulangerie du Ferret, Christophe Trias et Pascal Rigo récidivent avec la Petite pâtisserie en association avec un boulanger bio venu de Paris, Arnaud Chevalier. Ensemble ils dupliquent le concept de la mini boulangerie où tout est fait maison, avec de la farine biologique et du levain naturel. (Voir mon article –ouest/https://lecapferretdesophiejuby.wordpress.com/2016/06/04/la-ptite-boulangerie-du-ferret-une-histoire-de-food-dentrepreneurs-et-de-sud-ouest/ )    En plus d’un laboratoire de fabrication route de Bordeaux, les deux enseignes partagent une courte carte de pains fantaisies, de tartes aux légumes et de pâtisserie de Boulanger. Les déjà best-sellers sont en bonne place. Tu y retrouves les ficelles-apéro, une mini baguette à base de farine bio déclinée en version poivre-parmesan, chorizo ou olive, la baguette des copains, la ficelle choco-noisette du matin et une sélection de sandwichs chêvre-roquette, tomate-mozzarella ou jambon de la petite épicerie. En sucré, l’incontournable tarte au citron meringuée sablé breton coco amande et crème citron, la TropCapienne à base de brioche au miel de tamaris produit dans le médoc et le gâteau presque basque, une tuerie. La nouveauté, c’est l’espace snacking …

Le marché de Piraillan : les meilleurs spots.

Envie d’un marché comme au village, sans chichi, sans la foule show-off des étés au Ferret ? Essaie Le Marché de Piraillan. Ouvert seulement les deux mois d’été, tu y trouves l’indispensable pour garnir le frigo de la villa, une épicerie Bio, une dégustation d’huître, un bazar presse comme dans toute station familiale et surtout quelques pépites pour composer ton panier apéro. Je commence par le rosé, l’unique star de nos soirées. J’ai testé pour toi le R de Rambaud des Vignobles Mouty, un rosé de presse fait du côté de Saint Emilion. Avec sa jolie robe rose ultra pale, tu peux facilement le confondre avec son rival de Provence. Je te suggère d’ailleurs de le faire déguster à l’aveugle. Tu donnes sa chance au rosé Bordelais et tu consommes local. Les nouveaux rosés sont vinifiés comme des blancs. Les raisins sont récoltés le matin à la fraîche ; cela préserve les aromes primaires sensibles à la chaleur. Il n’y a pas de macération mais un pressurage doux pour ne pas extraire l’amertume. A la dégustation, le …

Marie Lou : 88 ans dont 66 années passées au village ostréicole de L’Herbe.

Marie-Lou habite le village de l’herbe, une maison typique en pin nommée Gitania. Je la rencontre dans sa cabane aux belles proportions : une cuisine, une salle à manger et trois chambres. Dans cet univers très simple, assises autour de la table recouverte de sa toile cirée, nous allons évoquer ces 66 années, une vie à raconter doucement. Marie-lou se livre petit à petit, beaucoup de pudeur et de retenue dans son témoignage. J’écoute, partage L’émotion, la tendresse aussi au souvenir des disparus, ses frères, son mari. C’est lui qui a peint le logo Gitanes sur le fronton de la cabane. Les souvenirs sont intacts, Les yeux de Marilou pétillent, le fou rire la gagne quand elle nous raconte sa vie de jeune fille. Déjà, son surnom Marie-lou, un cadeau d’un premier amoureux. Bien sûr son mari a su, dit-elle en riant. Cet amoureux là c’était du passé quand j’ai connu Dédé. Née dans les landes à Montségur, Marie-Lou trouve un travail à Bordeaux au service d’un marchand de meubles. Le week-end & les vacances, elle …

Le Bassin au rythme de la pinasse Namaste.

Tu imagines parfois le Ferret comme une réserve de Hipsters habillés tout en Zadig, des bobos installés dans des cabanes en bois se nourrissant de chou frisé comme Gwyneth Paltrow. Pas faux si tu te contentes d’une semaine en août mais tellement cliché si tu veux bien venir en décembre. Sur la presqu’île vivent des vrais gens. Ils chérissent leur coin de paradis, ils ont choisi d’y travailler à l’année souvent dans l’ostréiculture. Ils travaillent dans l’eau, le froid. La vie est rude même si le cadre est époustouflant de beauté avec ses couleurs saturées, intenses les jours de grand froid sec. Et si tu profitais des vacances de Noêl pour découvrir le bassin intime ? Tu veux un plan ? Essaie un tour avec Namaste. une pinasse en bois née en 1957, le bateau traditionnel du bassin d’Arcachon. Tu choisis un jour de belle météo pour profiter de la magnifique luminosité hivernale, tu t’habilles comme en décembre dans les Pyrénées, tu n’oublies pas le bonnet. Le vent peut s’inviter pour la balade. Deux jours avant, tu appelles …

Le banc d’Arguin avec Bertrand ostréiculteur au Cap Ferret

Arguin      Un banc de sable posé face à la dune du Pyla. Une frontière entre les eaux calmes et peu salées du bassin et l’univers sauvage de l’océan. Un paysage de bout du monde, le sable comme de la poussière d’or, des eaux cristallines,  les tropiques à une heure de Bordeaux. Le spot préféré des plaisanciers qui s’aventurent rarement au-delà par peur légitime de franchir les redoutables passes, un des cinq points les plus périlleux des côtes françaises. Idéal pour un pique nique entre copains. Un endroit tellement « in » que les dimanche d’août on a du mal à accoster. Le banc d’Arguin, c’est aussi le spot préféré des ostréiculteurs. Le terroir idéal pour l’élevage des huîtres, leur croissance, appelée pousse, y est bien plus rapide qu’à l’intérieur du bassin. Tu as adoré te baigner dans ces eaux claires, marcher à travers le banc et boire le rosé saupoudré de  grains de sable. L’automne arrive, le touriste disparaît. La magie des lieux reste. Viens découvrir une autre facette d’Arguin et partage avec moi la journée d’un ostréiculteur. Bertrand …

Allez viens faire la piste avec moi !!

Je te parle tellement du marché alors tu penses qu’au Ferret, on passe son temps à faire du shopping. Bon ok, le choix des fringues, bijoux et autres accessoires de mode alimente nos piapiateries et nous occupe beaucoup l’esprit. Pour autant on aime bouger. Au printemps les petits jeux dans l’ eau… waouh, pas vraiment chaud tout ça. Alors laisse le surf au pro et aux petits mecs. Rien de tel qu‘une petite balade en vélo pour maintenir la forme. Quelques conseils ? T’as un vélo? De course? VTT, VTC? Californien? Qu’importe, on croise de tout ici.T’as pas de vélo? Ben tu loues. Facile!! Des loueurs, yen a plein !! T’as pas la forme? Alors tu restes au Ferret, tu te balades dans les petites rues du ferret aux jolis noms d’oiseaux. Tu t’arrêtes quand tu veux !! T’es au top ? Alors tu prends la piste cyclable qui serpente dans la forêt pour rejoindre le Porge ou Andernos. Tu sais pas trop?? Alors tu me suis. Rejoins la piste cyclable avenue des Genêts, à l’est de l’avenue de …

Marion Natalis & le Bouchon du Ferret

En avril 2010 ouvre dans le quartier ostréicole « le Bouchon du Ferret ». Succès immédiat. Toi, tu y vois des fondamentaux solides : ◊ Un lieu mythique : l’ancienne poissonnerie Boulan au coeur du village ostréicole ◊ Un des rares spots avec vue sur le Bassin ◊ Un décor Brasserie, une carte très actuelle et des produits frais de qualité. ◊ Une cuisine ouverte sur le public montrant de très beaux étals de poissons, viande et légumes. ◊ La suite d’une success story commencée à La Brasserie Bordelaise. Moi, je vois Marion. Elle m’a accueilli avant son service du midi et je te fais partager notre rencontre : Marion, c’est une belle personne : chaleureuse, passionnée de son métier, perfectionniste et qui partage avec nous un vrai amour du Bassin. Son tour de force, c’est d’avoir su adapter le savoir faire acquis au côté de Nicolas Lascombes à la spécificité bassin. Elle sait rassembler autour de la table d’hôte ses habitués du Ferret tout en accueillant l’exigeante clientèle des résidents secondaires. Sophie Juby : – Dès l’ouverture en 2010 le bouchon du Ferret rentre …