Tous les articles taggés : tableau pinasse

Gilles Sarthou : peintre des passions masculines

La chasse avec les chiens courants, la voile ancienne ou les voitures de légende, Gilles Sarthou nous donne à découvrir l’univers du Gentleman Bordelais, un mélange de sport, de vitesse et de traditions. Installée de Pâques à fin septembre boulevard de la plage au Cap Ferret, la boutique atelier du peintre attire par ses grands formats. Tu aimeras ses huiles sur toile: pinasses, villages ostréicoles ou dune du Pilat, peintures réalistes et contemporaines. La palette presque pastel des verts, des ciels nuageux et du sable blond fonctionne à merveille avec les murs de pins bruts de nos cabanes ostréicoles. Elle accompagne tout au long de l’année les amoureux du Ferret dans leur résidence principale à Bordeaux, Paris et souvent très loin en Suisse ou au Canada. Attention, les pinasses paresseusement posées sur le sable du Mimbeau ne constituent qu’une partie du travail du peintre, le monde animal est sa seconde source d’inspiration. La passion des chevaux l’habite depuis l’enfance, lui le fils d’un éleveur. Il fait de l’animal une star, portraitisée dans le respect total …

Samedi 9 août, Fête de la Pinasse au Mimbeau

Seconde édition de la Fête de la Pinasse organisée par l’association La Pinasse.  Mon entretien très Ferret avec Philippe Buy, président de l’association à deux jours de l’évènement.   Sophie Juby : Tu présides depuis 2011 La Pinasse. Tu peux m’en parler en quelques mots ? Quelle est la finalité de cette association ? Philippe Buy : L’idée c’est de « partager avec tous et en toute convivialité notre amour de la pinasse et notre soif du Bassin « . Notre ambition c’est de : Sauvegarder l’embarcation emblématique du Bassin d’Arcachon, son histoire et son existence. Echanger nos connaissances et nos expériences respectives dans un esprit d’entraide. Associer à son action nos dinosaures charpentiers de marine et nos fidèles mécaniciens aux doigts de fée. Aujourd’hui nous sommes quatre-vingt dix propriétaires au sein du club et nous comptons aussi de simples amoureux de ce bateau mythique.  SJ : Ce samedi 9 août, vous organisez dans la conche du Mimbeau, avec la mairie de Lège Cap Ferret, la seconde édition de la fête de la pinasse. Combien de bateaux sont attendus ? PB …

Martine Gonnin, peintre du Bassin.

Installée depuis plus de quinze ans à Andernos, Martine Gonnin ouvre sa Maison Bleue à Grand Piquey. Cet ensemble immobilier construit autour de trois cabanes ostréicoles était précédemment dévolu à la vente de mobilier d’extérieur façon Adirondack. Déjà, j’adorais ce lieu très art brut, très East Coast. Aujourd’hui, l’atelier a été entièrement redécoré par Martine. Elle y a installé sa peinture en grand, donnant ainsi la vraie mesure de son talent. Sur les murs repeints en bleu, elle a accroché des grands formats, souvent des triptyques et même des polyptyques. Son travail se décline autour de trois thèmes principaux : les femmes, le bassin d’Arcachon et le vin. Les femmes à la silhouette élancée vont souvent par trois. Elles inclinent leur long cou vers leurs sœurs ou amies. Les yeux en amande sont surdimensionnés alors que le nez ou les cheveux se réduisent à quelques traits. Tu y verrais bien un air de Modigliani, mais Martine ne s’encombre pas de références au passé. Autodidacte, elle a crée son propre langage libre, coloré et fougueux.   Le …

Chris Salier peint le bassin sur toile de lin.

Chris Salier a développé un procédé original qui donne à ses vues du bassin une touche de  modernité faisant défaut à bien des peintures figuratives. En premier elle ne peint pas sur des toiles blanches mais sur de la toile de lin brute importée d’Italie et montée sur châssis.Cette toile de lin donnera un aspect très matériel à son travail. Ensuite elle réalise d’abord un croquis in situ en aquarelle. Puis en atelier, elle prépare elle même ses couleurs. Si elle tient ses recettes secrètes, elle évoque toutefois l’utilisation de pigments naturels minéraux ou végétaux. Elle procède au mélange de pigments avec de la résine et autres composants. Sur la toile elle trace une esquisse et enfin elle se lance d’un geste très sur de professionnelle. En effet sa technique laissant apparaître la toile de lin brute, il lui est impossible de reprendre son travail comme on peut le faire sur une toile blanche. J’aimerai partager avec toi mon coup de cœur pour ses gros plans sur les villages ostréicoles. 

Les encres de Serge Roubichou: le Ferret en noir & blanc

Bordeaux, rue Bouffard. Le Ferret me rattrape dans la vitrine de la galerie Florian Arar. Vues du  Mimbeau en monochrome. Ces derniers mois, j’ai vu le ferret s’habiller de gris, comme si un décorateur fou peignait le ciel d’un nuancier : étain, argent, perle, acier, souris, fer. L’encre de chine donne aux paysages du bassin la modernité qui manquait à l’aquarelle. Le travail de Serge Roubichou devient tendance !!  Moi j’aimerais bien accrocher ces vues sur les murs de ma cabane. Comme toujours ma Ferret attitude me pousse à aller plus loin. Voici le résultat de mon échange avec Serge. Un homme passionné du Bassin, du Ferret et du patrimoine. Il se dit « gourmand de rencontres ». C’est donc un vrai bonheur que d’échanger nos impressions bassin. Voici sa petite interview :